La bourse australienne démarre en trombe… avant d’être paralysée par un bug

Isopix

Ce lundi, la bourse australienne sera restée ouverte moins d’une heure. La faute à un problème technique qui pourrait avoir été causé par le nombre record de transactions qui ont été effectuées sur la plateforme de l’ASX.

La bourse australienne lançait lundi une ‘mise à niveau’ de sa plateforme de trading. Or, une vingtaine de minutes après son ouverture, des problèmes informatiques de grande ampleur ont paralysé tout le système. Les actions du géant minier BHP se sont gelées à 36,49$ à 10h23. Une minute plus tard, c’était au tour des actions de la Commonwealth Bank d’être bloquées, à 74,49 $.

Peu avant 11h, l’ASX (Australian Securities Exchange) a confirmé qu’un problème était survenu et que la bourse ne rouvrirait pas ce lundi.

‘Le marché des actions de l’ASX est actuellement en pause et il n’y a pas de négociation étant donné que nous enquêtons sur des problèmes de données du marché. L’ASX s’excuse pour cette perturbation et s’efforce de rectifier le problème dès que possible’, a-t-elle indiqué sur son site internet.

L’ASX a promis que le problème serait résolu d’ici mardi. Les échanges devraient pouvoir reprendre dès 10h.

Si l’ASX n’a pas donné de détails concernant les problèmes informatiques qu’elle a subis, il apparaît que ceux-ci pourraient avoir été causés par une pression bien plus forte que d’habitude.

Un début de journée prometteur

Le Syndey Morning Herald indique que l’indice S&P/ASX 200 (composé des 200 plus importantes capitalisations boursières australiennes) avait gagné 1,3% à 6.487,3, son plus haut niveau en cours de journée depuis début mars. Le bug l’a finalement gelé à 6484,3 points, son plus haut niveau depuis le 27 février.

‘Nous avions vu des performances positives des actions européennes et américaines vendredi soir, nous nous attendions donc à un très bon départ’, a déclaré Michael McCarthy, chief market strategist chez CMC Markets, au Daily Mail Australia.  

Les investisseurs ont également soutenu l’adhésion de l’Australie au Partenariat régional économique global (RCEP), un accord commercial impliquant 15 pays d’Asie et du Pacifique.

‘On nous a indiqué qu’un nombre record de comptes ont été ouverts et qu’un nombre record de transactions ont été traitées. Et ce n’est pas seulement ici en Australie, c’est dans le monde entier et cela met à rude épreuve les infrastructures boursière un peu partout’, a confirmé McCarthy.

Depuis son creux du 23 mars, le marché boursier australien a grimpé de 42%.