La ‘Biopharma Valley’ belge saluée à l’étranger

Coronavaccin Pfizer BioNTech
Isopix

La Belgique, usine à vaccins. Si comme partout en Europe, la vaccination se fait au compte-goutte, ça turbine par contre dans les différents sites de production de notre pays. Après L’Obs – et son titre peu flatteur – c’est au tour de BFM Business de tenter de comprendre comment la Belgique est devenue l’un des points névralgiques de la vaccination mondiale. Une réussite saluée dans la presse internationale.

La tentation de faire un gros titre ne rend parfois par hommage à la qualité de l’article. ‘Bienvenue à « Pfizer City », ville au passé nazi devenue épicentre mondial du vaccin’, titrait L’Obs le 31 janvier dernier. Un regard ‘historique’ très critiqué sur les réseaux sociaux. En extrapolant un peu, beaucoup de villes sont passées sous pavillon nazi à une certaine période de l’histoire. Soit…

L’article expliquait par contre assez bien comment la petite ville de Puurs était devenue l’un des carrefours mondiaux de la vaccination. ‘Le plus gros site mondial du géant américain Pfizer après celui de Kalamazoo dans le Michigan.’

La ville de Puurs n’est pas une exception en Belgique. ‘C’est bien simple, les dix plus gros laboratoires mondiaux y sont implantés’, souligne BFM Business. Au niveau vaccinal, le site stratégique d’AstraZeneca se situe à Seneffe, où est fabriqué le principal actif, tandis que GSK a décidé de fabriquer au moins 100 millions de doses du vaccin CureVac sur son site historique de Wavre.

Les Belges ont-ils eux-mêmes conscience d’une telle qualité de production sur leur sol? BFM salue ‘la formule magique: une collaboration étroite entre les universitaires, les scientifiques et les entreprises avec le soutien de fonds publics’.

‘Petit pays à la réputation démesurée’

Un soutien qui a permis la création d’une ‘Biopharma Valley’ belge, qui attire des investisseurs du monde entier. Près de 10.000 emplois supplémentaires créés dans les dix dernières années, pour un total de 40.000 (2018), en plus de 5.000 chercheurs rien que pour ce secteur. Une réussite également saluée sur le site paneuropéen Euractiv. ‘Petit pays avec une réputation démesurée dans la recherche et les produits pharmaceutiques, la Belgique a émergé avec un rôle stratégique dans la bataille mondiale contre le coronavirus.’ Même la télévision d’État chinoise CGTN a consacré un reportage au site de Puurs. Une publicité gratuite pour tout un pays.

L’image d’une Wallonie en continuel déclin économique se heurte aussi à la réalité. Le sud du pays regorge de biotechs qui se mêlent aux laboratoires les plus puissants au monde. Une récente étude du CRISP mettait en exergue cette réussite mais pointait aussi quelques dangers, dont la dépendance du secteur aux grands groupes étrangers.

Le politique a joué son rôle dans cette réussite avec des incitants fiscaux importants. Par exemple, ‘un impôt réduit si les bénéfices sont réinvestis dans la recherche’, souligne BFM. Enfin, on le sait, la Belgique est située à un point stratégique, un véritable carrefour européen. C’est vrai au niveau routier comme au niveau des aéroports parmi lesquels Brussels Airport et Liège Airport disposent d’une certification pour le transport de produits pharmaceutiques.