Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 04 JUIN

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

La Belgique pourrait être le 8e pays européen le plus endeuillé à la fin de la pandémie

Logo Business AM
Crise du coronavirus

09/04/2020 | Sonia Romero | 8 min de lecture

EPA-EFE/LAURENT GILLIERON

Une étude de l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) prévoit un total de 151.000 décès à travers l’Europe pendant la ‘première vague’ de la pandémie qui devrait prendre fin le 4 août. Le Royaume-Uni serait de très loin le pays le plus endeuillé, tandis que la Belgique arrive à la huitième place du classement.

Un total de 3.546 décès dus au coronavirus en Belgique à la date du 4 août. C’est ce que projette une recherche de l’IHME présageant le nombre de morts dans chaque pays européen à la fin de la première vague de la pandémie.

L’analyse européenne s’est appuyée sur des données provenant de diverses sources, notamment des gouvernements nationaux et locaux, de l’OMS et des mesures de distanciation sociale de chaque pays. L’étude date du 6 avril et a été corrigée le 7.

Actuellement, nous en sommes à 2.523 morts, avec 283 nouveaux décès annoncés aujourd’hui par le SPF Santé Publique. À en croire cette étude, nous devrions donc encore déplorer quelque 1023 décès d’ici août.

Prudence

Ces chiffres sont toutefois à prendre avec des pincettes. Ils dépendent largement des ressources hospitalières nécessaires. ‘Par exemple, la demande au Royaume-Uni devrait totaliser 102.794 lits d’hôpitaux nécessaires contre 17.765 disponibles, 24.544 lits en soins intensifs contre 799 disponibles, et 20.862 respirateurs nécessaires’, expliquent les chercheurs. En Belgique, la système n’est pas saturé, l’occupation des lits en soins intensifs est pour le moment à 51%, et ce chiffre à tendance à diminuer ces derniers jours.

Il faut aussi et surtout prendre en compte des règles de comptage différentes dans chaque pays. Un manque de cadre commun qui rend très difficile – et sensible – toute comparaison européenne par habitant par exemple.

Chez nous, les chiffres provenant des maisons de repos sont encore flous entre les différentes Régions. Le bilan actuel n’inclut pas encore les chiffres des décès en maisons de repos en Flandre jusqu’au 1er avril, et on ne connait pas précisément la situation côté wallon et bruxellois, indique Le Soir.

À cela doit s’ajoute une prudence supplémentaire, celle des tests non systématiques dans tout le royaume. Sans savoir avec certitude qu’une victime était infectée par le coronavirus et sans réaliser d’autopsie dans chaque cas, impossible de connaître la proportion de morts exacte à imputer au virus. Et donc de réaliser des statistiques prévisionnelles.

Les chercheurs ont également indiqué la fourchette des nombres possibles de décès cumulés au cours de la pandémie: du plus petit nombre de décès cumulés prévu, au nombre ‘moyen’ ou probable de décès potentiels et au plus grand nombre de décès cumulés. Si le nombre moyen pour la Belgique correspond à 3.546 décès, le bas de la fourchette se situe autour des 2.024 victimes (nous sommes déjà au-delà) et la projection la plus pessimiste table sur 6.232 morts. Il serait donc sans doute plus probable que nous nous rapprochions de ce dernier chiffre, mais encore une fois, en s’armant de prudence.

Selon l’épidémiologiste Marius Gilbert (expert GEES), ‘dans un scénario optimiste, nous pourrions arriver à limiter les décès à un nombre situé entre 3 000 et 4 000’, interrogé par La Libre.

Le Royaume-Uni loin devant

Concernant la comparaison à l’échelle européenne, c’est le Royaume-Uni qui serait de très loin le plus endeuillé à la fin de la première vague épidémique. Selon l’IHME, le pays déplorerait un total de 66.314 décès (pour l’estimation ‘moyenne’), alors qu’il en recense actuellement 7.172. Il terminerait donc loin devant le deuxième pays le plus touché, l’Italie et ses 20.300 morts estimés (17.669 à ce jour depuis le début de l’épidémie). L’Espagne ferme le podium avec une projection de 19.209 victimes (14.555 actuellement).

Ce modèle de l’IHME a toutefois déjà été contesté par l’Imperial College London, qui a contribué à façonner la réponse du gouvernement britannique à la pandémie. Il estime pour sa part que le nombre total de décès dus au coronavirus en Grande-Bretagne se situera plutôt entre 7.000 et 20.000.

Au niveau mondial, ce seraient les États-Unis les plus endeuillés avec un total de 81.766 décès prévus à la même date du 4 août, selon les analystes de l’IHME. Si le pays compte le plus grand nombre de personnes contaminées à ce jour, avec 432.132 cas recensés, ils sont pour l’instant encore derrière l’Italie, avec 14.817 décès au total ce jeudi.

LocationMeanLowerUpper
Austria385238770
Belgium3,54620246,232
Bulgaria303791,146
Croatia16649854
Cyprus5416131
Czechia4111201,704
Denmark5292421,279
Estonia484512,071
Finland22556721
France15,0589,40127,727
Germany8,8022,25523,727
Greece4571551,141
Hungary4771041,686
Ireland401208626
Italy20,30018,53122,824
Latvia1256858
Lithuania10427445
Luxembourg6941191
Malta191112
Netherlands5,8082,35819,173
Norway6691641,104
Poland19533926,504
Portugal471348765
Romania8042672,541
Slovakia251132015
Slovenia10443424
Spain19,20914,60530,616
Sweden4,1828014,724
United Kingdom66,31414,573219,211

Lire aussi:

Source: CNBC


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks