Jugé ‘disproportionné’, la justice espagnole suspend le reconfinement en Catalogne

Un hôpital de campagne dans la ville catalane de Lérida. – Isopix

La tentative des autorités catalanes de contenir la résurgence du coronavirus autour de la ville de Lérida s’est heurtée ce lundi à un obstacle juridique inattendu. Un juge espagnol a en effet estimé que le gouvernement local avait dépassé les limites en ordonnant un reconfinement à domicile d’une partie des Catalans.

Dès les premiers signes d’une flambée soudaine du coronavirus à Lérida, une ville située à quelque 150 kilomètres de Barcelone, et dans ses environs, les autorités sont intervenues pour isoler la région. Plus personne n’a été autorisé à quitter les villes en question dès la semaine passée. ET dimanche, un reconfinement des habitants a été ordonnés par les autorités catalanes. Une mesure aujourd’hui suspendue par la décision de justice, celle-ci pouvant toutefois faire l’objet d’un recours.

‘Le tribunal de garde de Lérida a décidé de ne pas ratifier les mesures de la résolution du 12 juillet (prise par le gouvernement régiona, NDLR) car elles sont contraires au droit’, a tweeté le tribunal supérieur de justice de Catalogne.

‘La proportionnalité de cette lourde mesure restrictive doit se baser sur l’existence d’une transmission grave et très importante du virus à l’échelle communautaire. (…) Selon les chiffres présentés, nous considérons que l’isolement général à domicile, entre autres limitations, est disproportionné au vu des données exposées’, a par ailleurs argumenté le tribunal.

En définitive, la justice a estimé que la Région disposait d’autres leviers pour limiter la contagion, comme la mise en quarantaine des personnes testées positives.

‘Des mesures nécessaires’

‘Nous sommes en train de voir comment résoudre cela d’un point de vue juridique’, a réagi la responsable régionale de la santé, Alba Verges, sur Catalunya Radio et dont les propos ont été relayés par l’AFP. ‘Ce sont des mesures nécessaires (…) Nous ne les aurions pas prises si cela n’était pas absolument nécessaire.’

Sur les ondes la RTBF, la ministre des Affaires étrangères espagnoles, Arancha Gonzalez Laya, s’est montrée rassurante. ‘L’Espagne reste un pays sûr’, a-t-elle notamment souligné. ‘C’est un pays qui a su prendre des mesures à temps qui ont permis un déconfinement. L’Espagne a retenu la leçon, elle a pris des mesures, comme le port du masque, la distanciation sociale et toutes les mesures d’hygiène qui vont être si importantes dans cette nouvelle vie que nous allons devoir vivre. Car sans vaccin et sans traitement nous allons devoir rester tous très attentifs.’

La ministre a également pointé ‘qu’il y a des nouveaux cas partout en Europe’ et que ‘l’important c’est d’isoler rapidement ces nouveaux cas, pour éviter une extension de la contamination. Ces reconfinements ciblés vont être la nouvelle norme, ici en Espagne, comme dans les autres pays européens.’

Avant de conclure: ‘Si vous vous rendez en Espagne, il sera important des suivre les protocoles d’hygiène qui vous seront communiqués par les autorités locales.’