Joe Biden veut inciter l’État fédéral à acheter plus de produits fabriqués aux États-Unis

Isopix

Le président Joe Biden va renforcer le ‘Buy American Act’ de 1933. Il veut stimuler l’industrie manufacturière américaine avec un nouveau décret qu’il signera dès ce lundi. Ce décret a pour but de préserver des emplois et d’augmenter la quantité de produits fabriqués aux États-Unis, achetés par le gouvernement fédéral. 

Joe Biden prévoit de signer un décret qui s’aligne sur la politique de son ancien rival, Donald Trump. Après son entrée en fonction mercredi dernier, Joe Biden a publié une série de décrets, dont la plupart visaient à inverser les politiques de l’administration Trump. Il semblerait toutefois qu’ici, le démocrate souhaite renforcer la politique instaurée par Trump

Pour rappel, l’ancien président avait incité, aussi sur base d’un décret, l’État fédéral à acheter davantage de produits américains. Il avait aussi fait des droits de douane une arme contre les importations.

Joe Biden, lui, privilégiera un renforcement du Buy Americain Act, en vigueur depuis 1933. 

De quoi s’agit-il ? Ce décret oblige les agences fédérales à s’approvisionner en priorité en biens produits sur le sol américain

Made in USA

Le nouveau décret de Joe Biden vise à augmenter la quantité de produits fabriqués aux États-Unis, achetés par les agences du gouvernement fédéral. Il a pour but de garantir que ‘lorsque le gouvernement fédéral dépense l’argent des contribuables, il le fait pour des produits fabriqués aux États-Unis, par des travailleurs américains et avec des composants fabriqués aux États-Unis’, a déclaré la Maison Blanche, comme le rapporte Business Insider. 

Le décret doit également ‘être vu comme une partie seulement d’un engagement global de cette administration (…) à solidifier les chaînes d’approvisionnement’, a précisé un des lieutenants de Joe Biden.

Selon la Maison Blanche,  le décret s’appuiera sur les lignes directrices suivantes : 

  • ‘Stimuler la fabrication nationale en augmentant le seuil de quantité d’un produit qui doit être fabriqué aux États-Unis, avant de pouvoir être acheté par une agence, tout comme le montant qu’il peut coûter par rapport aux produits fabriqués à l’étranger.’
  • S’attaquer aux failles actuelles qui permettent aux agences de contourner ce système.
  • Mettre les agences en relation avec un réseau de fournisseurs nationaux. 
  • Exiger que les agences examinent la manière dont elles appliquent les règles. 
  • Nommer un haut fonctionnaire à l’Office of Management and Budget pour faire appliquer le décret 

Lire aussi: