Joe Biden n’aime pas sa nouvelle vie à la Maison Blanche: ‘Une prison dorée’

Joe Biden
– Foto: Stefani Reynolds/Pool/ABACAPRESS.COM/Isopix

Joe Biden a obtenu les clés de la Maison Blanche il y a un mois. Le président américain y est choyé. Contrairement à son prédécesseur, il n’apprécie pas ça du tout.

Joe Biden a pris ses quartiers au sein de la résidence présidentielle le 20 janvier dernier. Il n’est président que depuis quatre semaines, mais il a l’impression que ‘ça fait quatre ans’ qu’il occupe son poste, a-t-il confié lors d’une interview à CNN.

‘Ce n’est pas un fardeau’, s’est-il empressé de préciser. ‘C’est parce qu’il se passe tellement de choses qu’on doit constamment se concentrer sur un problème ou une opportunité’.

Dans cette même interview, Biden a avoué qu’il n’appréciait pas particulièrement sa nouvelle vie au sein de la Maison Blanche.

Du mal à trouver sa place

Lorsqu’il était vice-président de Barack Obama, Biden a souvent eu l’occasion de pénétrer dans la Maison Blanche. Mais uniquement dans son bureau ovale. Il n’a découvert la résidence du bâtiment que lorsqu’il a succédé à Donald Trump.

‘Tout se passe en deux heures, vous savez, littéralement’, a-t-il dit à propos de son déménagement. ‘Ils déplacent tout en un rien de temps.’

Le plus vieux président des États-Unis (78 ans) a déclaré percevoir ‘un sentiment d’Histoire’ suite à son arrivée dans la demeure présidentielle. Il a toujours considéré les présidents du passé tels que ‘Abraham Lincoln, Franklin Roosevelt ou George Washington’ comme étant ‘surhumains’. Maintenant, il se rend compte qu’il ‘fait partie de la même équipe’.

‘[Mon arrivée ici] a enlevé le sens que j’avais donné à ces hommes. Je ne suis pas Abraham Lincoln. Je ne suis pas Franklin Roosevelt. Comment est-ce que je dois faire face à tous ces problèmes ?’, s’est-il demandé.

Trop chouchouté

Si Biden s’est laissé aller à quelques considérations historiques, il s’est également attardé sur le traitement de faveur dont il bénéficiait à la Maison Blanche.

‘Je me lève le matin, je regarde Jill (son épouse, ndlr) et je me dis : « Mais où sommes-nous ? »’, a-t-il raconté, avant de se dire ‘extrêmement gêné’ de l’attention que le personnel lui portait. Pour illustrer ses propos, il a expliqué se sentir très mal à l’aise lorsqu’on lui ‘tendait son manteau de costume’.

‘Je ne sais pas pour vous tous, mais j’ai été élevé de telle manière que vous ne cherchiez personne pour vous servir’, a-t-il déclaré.

À choisir, Biden préférait largement sa vie à l’Observatoire naval des États-Unis, où se trouve la résidence des vice-présidents. ‘Vous pouvez vous y promener à vélo et ne jamais quitter la propriété pour faire de l’exercice. […] Vous pouvez sortir d’un porche en été, sauter dans une piscine puis, vous savez, aller au travail’, s’est-il remémoré.

En comparaison, il a qualifié la Maison Blanche de ‘prison dorée’, ‘en termes de possibilités de sorties et d’activités’.

Des déclarations qui tranchent avec celles de Trump, qui s’était longtemps réjoui du faste de la Maison Blanche. Il y avait fait installer un bouton lui permettant de commander des cocktails diététiques à son personnel, qualifiant sa résidence de ‘magnifique’ et de ‘très élégante’ dans une interview donnée au New York Times en 2017.