Près de 2.000 tonnes de CO2 et un vol de 6 minutes : toutes les statistiques du jet d’Elon Musk en 2022

Jack Sweeney a vu son compte @ElonJet banni de Twitter par Musk lui-même, mais ça ne l’a pas empêché de recommencer. Le jeune homme publie désormais des statistiques relatives aux vols du jet de patron de Tesla, Twitter et SpaceX (entre autres) en 2022.

Pourquoi est-ce important ?

L'année écoulée, de nombreuses critiques ont été émises envers les jets privés en raison de leur empreinte carbone. Plusieurs personnalités ont été particulièrement égratignées, Elon Musk en tête. Le deuxième homme le plus riche du monde n'a pas du tout apprécié que les données de son jet privé soient divulguées sur Twitter par un étudiant, mais il n'a pas encore réussi à le faire taire.

Dans l’actu : les statistiques de vol du jet d’Elon Musk en 2022 sont connues.

  • Jack Sweeney a dressé une petite compilation des vols du Gulfstream G650ER d’Elon Musk en 2022.
  • Heures passées dans les airs, destinations les plus prisées, vols les plus longs et les plus courts, émissions de CO2 : tout y passe.

Les chiffres :

  • Au total, le jet d’Elon Musk a volé pendant plus de 351 heures en 2022, soit un peu plus de 14 jours et demi.
    • Cela ne signifie toutefois pas que le multimilliardaire était à bord lors de chacun des vols.
  • Selon les calculs de Jack Sweeney, l’avion a émis 1.895 tonnes de CO2 sur l’ensemble de l’année.
  • Les destinations les plus prisées ont été :
    • 1. Los Angeles (Californie)
    • 2. Austin (Texas)
    • 3. Brownsville (Texas)
  • Parmi les destinations étrangères, le jet d’Elon Musk a été aperçu dans les pays suivants :
    • Brésil
    • France
    • Italie
    • Grèce
    • Norvège
    • Allemagne
    • Royaume-Uni
    • Qatar
  • L’étudiant a aussi précisé quels avaient été les vols les plus longs et les plus courts du jet :
    • Mykonos (Grèce) – Austin (Texas), de 12 heures et 20 minutes, en juillet.
    • Long Beach (Californie) – Long Beach (Californie), de 6 minutes, le 28 décembre dernier.
      • Il s’agissait probablement d’un vol pour repositionner l’appareil, note Business Insider.

Jack Sweeney ne se laisse pas faire

Le contexte : après @ElonJet, @ElonJetNextDay.

  • Devenu très populaire début 2022, le compte @ElonJet indiquait en temps réel où décollait et atterrissait le jet d’Elon Musk, sur base de données de vols publiques.
  • Cela n’a pas plu du tout au principal intéressé, qui a déclaré y voir un danger pour sa vie privée, dans la mesure où n’importe qui pouvait savoir où il se trouvait.
  • Il est apparu qu’Elon Musk a proposé 5.000 dollars à Jack Sweeney pour que celui-ci ferme son compte.
    • L’étudiant a refusé et a formulé une contre-proposition, avec un montant dix fois plus élevé.
    • Musk a refusé de débourser les 50.000 dollars réclamés.
  • En fin d’année, quelquessemaines après avoir pris la tête de Twitter, Elon Musk a suspendu le compte @ElonJet, l’accusant de doxing (la divulgation d’informations personnelles sur une personne).
  • Dans la foulée, Jack Sweeney a créé le compte @ElonJetNewtDay, qui divulgue les mêmes informations, avec un délai de 24 heures.
    • Un peu plus de deux semaines après sa création, le compte est déjà suivi par plus de 20.000 twittos.
    • Il est encore loin du compte initial, qui comptabilisait plus de 500.000 followers.
    • A priori, Elon Musk n’envisage pas de s’attaquer à ce nouveau compte.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20