Marchés:
Chargement en cours…

JEUDI 24 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Isabel Albers (De Tijd) sur la liste des invités de la conférence Bilderberg

Logo Business AM
Économie

31/05/2019 | Dominique Dewitte | 5 min de lecture

Isabel Albers, directrice de la rédaction de Mediafin et ancienne cheffe de rédaction de De Tijd et de Het Laatste Nieuws, est l’une des trois Belges qui participeront ce weekend à la conférence Bilderberg annuelle.

La conférence tire son nom de l’hôtel néerlandais Bilderberg où a eu lieu la première conférence au milieu des années 50 .

Bilderberg, édition 2019

L’édition 2019 se déroule dans l’Hôtel Montreux Palace qui doit son nom à la ville de Montreux. Outre Albers, sont invités également Etienne Davignon, ancien industriel et vice-président de la CE et commissaire européen et l’homme d’affaires Thomas Leysen (groupe KBC, Médiahuis, Umicore et Fondation Roi Baudouin).

La réunion de ce groupe d’environ 130 participants a un caractère strictement secret, et son cosmopolitisme comme le débat des idées y sont essentiels. Protégés de la presse, les politiciens, les banquiers et les hommes d’affaires discutent des problèmes les plus importants du moment. Ses détracteurs accusent le groupe Bilderberg de prendre des décisions hors de la démocratie.

Sur la liste des invités se trouvent notamment cette année :

– le roi des Pays-Bas Willem-Alexander

– le Premier ministre Mark Rutte

– le CEO de Ryanair Michael O’Reary

– l’ancien président de Google Eric Schmidt

– le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire

– l’investisseur américain Peter Thiel

– la présidente de la CDU Annegret Kramp-Karrenbauer

– le beau-fils et conseiller de Trump Jared Kushner

Selon le journal suisse Tages Anzeiger, le ministre américain des Affaires étrangères, Mike Pompeo, sera là aussi, bien que son nom ne figure pas pas sur la liste des invités.

[media-credit name= »Hôtel Montreux Palace » align= »alignnone » width= »1024″][/media-credit]

A l’agenda, cette année, entre autres, le changement climatique, le Brexit, la Chine, la Russie, l’avenir du capitalisme et l’utilisation abusive des réseaux sociaux.

Les discussions se déroulent selon la règle de Chatham House. Cela signifie que les participants peuvent utiliser les informations dont ils disposent, mais qu’ils ne peuvent pas donner leurs sources.

Qu’est-ce que le groupe Bilderberg ?

Certains y voient même une émanation du Nouvel Ordre Mondial (NWO), qui tenterait d’exercer un contrôle sur le monde au travers d’institutions politiques telles que le FMI, ou même l’Union Européenne. Le symbole de ce Nouvel Ordre Mondial est la pyramide inachevée surmontée d’un œil qui voit tout comme pierre angulaire, et qui figure sur le dos du billet d’un dollar. Les dessins muraux dérangeants à l’aéroport international de Denver et divers pentagrammes sur les plans de ville seraient également l’œuvre des représentants de ce NWO.

[media-credit id=221 align= »alignnone » width= »708″][/media-credit]

Les organisations internationales telles que la Banque mondiale, le FMI, l’Union européenne, l’Organisation des Nations Unies, l’OTAN et d’autres, sont classées comme les organisations fondatrices du Nouvel Ordre Mondial.

Une influence sur l’environnement dans lequel ces personnes sont actives

Des livres entiers ont déjà été écrits sur l’influence de ce groupe. Deux personnalités belges ont levé par le passé un bout du voile sur cette question.

Etienne Davignon

En 2009, l’ancien président du groupe Bilderberg, Étienne Davignon, a déclaré que l’euro était une idée née à la fin des années 1950 au sein du groupe Bilderberg.

Willy Claes

En 2010, l’ancien secrétaire général de l’OTAN, Willy Claes, invité deux fois à la conférence, avait déclaré la chose suivante sur l’émission de radio de Koen Fillet à propos de ces réunions:

Willy Claes: « Eh bien, vous voyez, il n’y a pas beaucoup de secret à ce sujet. Il y a un ordre du jour qui traite des problèmes les plus importants auxquels le monde est confronté mais qui est discuté et cette discussion est faite selon une discipline stricte. Donc, vous avez toujours un rapporteur qui est nommé à l’avance et qui n’a que dix minutes pour faire l’introduction. Les interventions sont également strictement limitées. Que ce soit Kissinger ou quelqu’un d’autre, il est bloqué quand il dépasse sa limite de temps de parole. Mais ce sont des thèmes très importants. »

Koen Fillet: « Dites, M. Claes, que se passe-t-il après que tout le monde a eu ses dix minutes de temps de parole, y a-t-il un vote, est-ce que des décisions sont prises ? »

Willy Claes: « Non, il n’y aura jamais de vote, aucune résolution ne sera mise sur papier …  »

Koen Filet: « Quoi alors? »

Willy Claes:  » … mais bien sûr, le rapporteur essaie toujours de faire une synthèse, et tout le monde est censé faire usage de ces conclusions dans l’environnement où il a une influence. »


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.774.394
  • Nombre
    de décès
    975.040
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    106.887
  • Nombre
    de décès
    9.959
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour