Investir avec un assistant intelligent en investissement, la nouvelle tendance ?

Depuis la crise du coronavirus, de nombreux Belges se sont lancés en bourse. En effet, les livrets d’épargne ne rapportent plus suffisamment et investir est une manière de contrer l’inflation ou la hausse générale des prix que nous connaissons actuellement. La chute des marchés boursiers au moment de l’apparition du Coronavirus a été le moment d’agir pour la plupart d’entre eux.

Vous envisagez également de faire fructifier votre épargne supplémentaire, mais vous trouvez qu’il est plutôt difficile d’investir et que le temps à y consacrer vous manque ? Aujourd’hui, il existe également des assistants intelligents en investissement qui permettent de vous décharger d’une grande partie du travail…

Investir = complexe et chronophage ? Pas vraiment !

Selon une enquête menée par le bureau d’études de marché iVox fin 2019 sur demande de Bolero, près de 7 Belges sur 10 craignent que leur épargne ne leur rapporte rien et s’accordent à dire que l’investissement est plus rentable que l’épargne. Pourtant, l’étape suivante de se lancer reste trop importante pour la plupart d’entre eux.
Six Belges sur dix seraient prêts à investir en bourse, mais peinent à faire le pas par manque de connaissances, de stratégie et de temps. Ils aimeraient savoir ce que cela leur rapporterait dans les bons comme les mauvais moments. Vous vous reconnaissez dans cette description ? Alors, sachez qu’il existe une solution récente qui pourrait vous convenir : un assistant intelligent en investissement ou robot-conseiller.

Qu’est-ce que le robot-conseiller ?

Les premiers robots-conseillers pour les investisseurs privés sont apparus il y a une dizaine d’années. Comme toutes les grandes tendances technologiques, le robot-conseiller est né aux États-Unis. Le premier fut « l’American Betterment ». En Belgique, le robot-conseiller n’en est encore qu’à ses prémisses, mais pas pour très longtemps encore. Roland Berger (cabinet allemand de conseils en stratégie) prévoit que le marché belge du robot-conseiller connaitra une croissance annuelle de pas moins de 57 % jusqu’en 2023.

Qui sont les robots-conseillers ?

Sur une plateforme en ligne, les robots-conseillers dépendent d’algorithmes intelligents qui permettent de construire et de surveiller des portefeuilles d’investissement de manière automatisée. La grande majorité de ces algorithmes sont basés sur la théorie moderne du portefeuille du prix Nobel Harry Markowitz.

Presque tous les robots-conseillers travaillent avec des ETF dans leurs portefeuilles. Ce qui est logique. Les ETF, plus communément appelés « trackers », sont un moyen bon marché de répartir le risque. Un ETF « suit » en quelque sorte un indice sous-jacent ou un panier d’actions, d’obligations, etc. Ils sont faciles à échanger. Et les faibles coûts de transaction sont un bonus appréciable.

Un robot pas comme les autres

Bolero, le courtier en ligne de KBC, a également lancé l’assistant intelligent en investissement prénommé Matti au début de l’année 2020.

Comment Matti travaille-t-il ?

  • Tout d’abord, Matti va apprendre à mieux vous connaître. Un questionnaire permettra d’évaluer vos connaissances sur les ETF, votre situation financière, ainsi que vos objectifs d’investissement (votre goût du risque, votre horizon, etc.). C’est de cette manière que le profil du portefeuille est déterminé.
  • Sur base du profil du portefeuille et de vos préférences personnelles (valeurs technologiques, écologiques, etc.), Matti vous proposera ensuite un portefeuille diversifié de trackers ou de fonds cotés en bourse (ETF). Vous pouvez immédiatement voir ce que vous pouvez gagner dans les différents scénarios boursiers. Pas mal quand même ? Ensuite, vous pouvez investir dans ce portefeuille.
  • Mais le travail de Matti ne s’arrête pas là. Matti surveille constamment votre portefeuille. Le risque devient-il trop élevé ou vous êtes en train de rater des opportunités ? Vous recevrez alors une alerte avec une proposition de portefeuille optimisé. C’est à vous de décider si vous suivez ou non ses conseils.

A partir de 1 000 euros seulement et vous pouvez en sortir à tout moment.

Les robots-conseillers veulent rendre l’investissement beaucoup plus accessible. C’est pourquoi vous pouvez faire travailler Matti à partir de 1 000 euros, un montant raisonnable pour commencer vos premiers pas en bourse. Et lorsque vous avez besoin de votre argent, il n’est jamais immobilisé. Vous pouvez en sortir partiellement ou complètement et à tout moment.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’assistant intelligent en investissement ? Essayez l’outil de simulation sur Ma simulation avec Matti de Bolero – Matti de Bolero (boleromatti.be).

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20