Interdiction des voyages non-essentiels: voici les règles officielles et complètes

Vliegtuig Brussels Airlines
Isopix

Le nouvel arrêté ministériel sur les mesures de lutte contre la pandémie dans notre pays vient d’être publié au Moniteur belge. Il traite principalement de l’interdiction des voyages non-essentiels, en vigueur à partir de demain et jusqu’au 1er mars. L’arrêté clarifie également ce que couvre précisément cette mesure.

Le Comité de concertation a décidé vendredi dernier – comme prévu et après approbation de l’UE – d’interdire les voyages non-essentiels à destination et en provenance de la Belgique. Ces nouvelles règles entreront en vigueur dès ce mercredi 27 janvier, et elles resteront en vigueur jusqu’au 1er mars. Le nouvel arrêté ministériel clarifie les règles concernant cette interdiction de voyager.

Qu’est-ce qui est interdit?

‘Les voyages non-essentiels à l’étranger sont interdits pour les personnes qui ont leur résidence principale en Belgique. Les voyages non-essentiels en Belgique sont interdits aux personnes dont le lieu de résidence principal est à l’étranger’, peut-on lire dans le Moniteur belge.

Qu’est-ce qui est autorisé?

Il existe toutefois de nombreuses exceptions à l’interdiction de voyager. Ce sont les voyages que le gouvernement considère comme essentiels. Si vous vous rendez à l’étranger, vous devrez remplir au préalable une ‘déclaration sur l’honneur’ indiquant le motif de votre voyage.

Les exceptions sont les suivantes:

  • Pour raisons professionnelles (comme un voyage d’affaires, ou pour les sportifs de haut niveau, les personnes du secteur culturel, etc.).
  • Pour raisons familiales impérieuses (déplacements liés à la co-parentalité, mariage, funérailles ou encore visite à un conjoint ou à un partenaire).
  • Pour raisons humanitaires (raisons médicales, fournir une assistance, une visite à un proche en soins palliatifs).
  • Pour raisons d’études.
  • En tant que résident d’une commune frontalière pour un déplacement lié à la vie quotidienne pour des activités qui sont également autorisées en Belgique.
  • Pour des soins aux animaux.
  • Pour une obligation légale
  • Pour un déménagement
  • Pour effectuer des réparations nécessaires et urgentes pour la sécurité d’un véhicule.
  • En cas de transit par la Belgique.

Lire aussi: Cet archipel est le premier pays à accueillir les voyageurs vaccinés