Innovation ou « shitcoins » ? Près de 5.000 nouvelles cryptos inventées en un an

Le marché de la crypto continue de mûrir et d’attirer de nouveaux investisseurs. En conséquence, les développeurs continuent eux aussi à créer de nouvelles cryptomonnaies, dans des quantités industrielles. Toutes ces « pièces digitales » se montrent-elles vraiment innovantes ? On peut certainement en douter.

Le fait est que de nouvelles cryptomonnaies poussent comme des champignons en forêt. Selon les données de Crypto Parrot, une société qui permet de simuler le trading de crypto, 4.908 nouvelles « pièces cryptographiques » ont été lancées au cours des 12 derniers mois . Pour un total 12.046 existantes au moment d’écrire ces lignes.

Cela signifie que le nombre de cryptos a augmenté de quelque 68,75% depuis septembre 2020. À cette époque, il n’y avait « que » 7.138 types différents de pièces numériques.

La plus forte croissance relative a eu lieu entre septembre 2019 et septembre 2020. Ensuite, au moins 4.248 coins ont été ajoutés aux 2.890 cryptos existantes ; une croissance de 146,9%. Ces chiffres sont extraits de la base de données publique de CoinMarketCap .

Pourquoi quelqu’un crée-t-il une nouvelle cryptomonnaie?

La plupart des développeurs de cryptos inventent leur propre monnaie numérique pour libérer une innovation dans un secteur particulier, tel que la finance , les paiements, l’intelligence artificielle, les arts, etc.

À l’heure actuelle, le marché de la cryptographie affiche une valeur marchande incroyable, qui attire les innovateurs. Au total, la capitalisation boursière cumulée de l’ensemble des cryptos s’élèverait à environ 2.000 milliards de dollars. Avec cet argent, vous pourriez rembourser plus de six fois la dette du géant chinois de l’immobilier Evergrande .

Le marché en croissance rapide attire également de plus en plus les investisseurs institutionnels, ce qui introduit certaines cryptomonnaies dans le monde de la finance classique. Chaque développeur espère que sa cryptomonnaie est la nouvelle monnaie numérique qui peut offrir une solution unique et donc finalement attirer d’énormes capitaux.

Les réseaux blockchain (les bases de données décentralisées), comme ceux d’Ethereum, facilitent également le lancement de nouvelles cryptomonnaies. La blockchain Ethereum permet la création de nouveaux jetons numériques (tokens) sur son réseau déjà existant.

Attention aux « shitcoins »

Il faut aussi dire qu’une grande partie des nouvelles cryptomonnaies ne sont pas du tout conçues pour influencer positivement une industrie. Un grand nombre de cryptomonnaies ont des développeurs avec des intentions discutables, pour ne pas dire frauduleuses.

Ils alimentent le battage médiatique autour de leur devise digitale pour faire monter le prix, puis vendre leur brol. Une sorte de fraude connue sur le nom de Pump & Dump. Ces monnaies numériques sont communément appelées shitcoins dans la communauté crypto .

Un grand nombre de ces « pièces de merde » voient finalement leur prix s’effondrer pour terminer proche de zéro, laissant les investisseurs piégés avec des cryptos sans utilité. Depuis mai 2021, au moins 2.000 cryptomonnaies ont rejoint les rangs des shitcoins.

Lire aussi:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20