Impeachment, réseaux sociaux… Donald Trump fulmine contre les Démocrates et les Big Tech

Donald Trump – Bron: Isopix

Le président américain sortant Donald Trump a notamment déclaré ce mardi que la procédure d’impeachment dont il fait l’objet provoque une immense colère au sein de la population.

Donald Trump s’est adressé à quelques journalistes dans le jardin de la Maison Blanche ce mardi. En réaction aux émeutes du Capitole menées par ses partisans, le président républicain a assuré qu’il ne voulait pas de violence.

‘Les Big Tech font une chose horrible à notre pays’

Il en a également profité pour reprocher aux Big Tech de diviser le pays, quelques jours après que Twitter et Facebook l’aient interdit sur leurs plateformes pour avoir encouragé l’attaque du Capitole.

‘Je pense que les Big Tech font une chose horrible pour notre pays et à notre pays, et je crois que ce sera une erreur catastrophique pour elles. Elles divisent et divisent encore’, a-t-il déclaré, ajoutant qu’il y aurait des ‘contre-mesures’.

Une ‘chasse aux sorcières’

Donald Trump a été particulièrement critique envers sur la procédure d’impeachment que les Démocrates ont lancée contre lui, la seconde de son mandat. ‘C’est la poursuite de la plus grande chasse aux sorcières de l’Histoire’, a-t-il clamé. ‘C’est ridicule.’

Donald Trump a ajouté que cette procédure engendrait une ‘immense colère’ au sein de la population. Mais il n’a pas pour autant appelé ses partisans à rester chez eux lors de la cérémonie d’investiture de Joe Biden le 20 janvier prochain. Et ce, malgré le fait que le FBI ait mis en garde contre de possibles manifestations armées dans les 50 États et la capitale Washington D.C.

En réponse à cet avertissement, les forces de sécurité ont renforcé leur dispositif prévu pour la cérémonie d’investiture. Selon les dernières informations, la Garde nationale devrait déployer pas moins de 10.000 hommes.

Une prestation de serment à l’extérieur

Joe Biden a d’ores et déjà fait savoir qu’il prêterait serment à l’extérieur. ‘Je n’ai pas peur’, a-t-il déclaré ce mardi après avoir reçu la deuxième dose du vaccin contre le Covid-19. ‘Je pense qu’il est important maintenant de tenir pour responsables ceux qui se sont rendus coupables de sédition, de menaces et de violence’, a-t-il ajouté.

Donald Trump a fait savoir qu’il n’assisterait pas à la cérémonie d’investiture de son successeur. Une décision qui était largement attendue, mais qui rompt avec une longue tradition politique américaine.