Hong Kong annonce un premier cas infecté deux fois au Covid-19

isopix

C’est le premier cas confirmé d’une personne infectée deux fois. Une crainte de plus face à un virus qui n’a pas dévoilé tous ses secrets.

Pour l’heure, il ne s’agissait que d’une hypothèse. Mais l’Université de Hong Kong est formelle: ‘Un jeune patient et en bonne santé a eu un deuxième cas d’infection au Covid-19, ont déclaré lundi dans un communiqué les chercheurs. Il a été diagnostiqué quatre mois et demi après le premier épisode.’

Lors de sa première infection, ce patient de 33 ans avait développé des symptômes bénins. Ici, il revenait de vacances en Espagne, mais n’a développé aucun symptôme.

Ne s’agissait-il pas de la même souche ? ‘Nos résultats prouvent que sa deuxième infection est causée par un nouveau virus’, a affirmé le docteur Kelvin Kai-Wang To, un des chercheurs de l’Université de Hong Kong, dont les propos ont été repris dans le New York Times.

Cette découverte confirme ce que certains experts avaient déjà entrevu. L’immunité chez les patients atteints par le covid-19 ne vaut pas pour toutes les souches et ne tient qu’un temps. Les anticorps disparaîtraient même au bout de 90 jours, selon une étude l’Oxford University. En outre, l’immunité collective au sein de la population reste très faible.