Tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle hausse des taux de la BCE

La Banque centrale européenne (BCE) augmente ses taux directeurs de 50 points de base, a-t-elle annoncé ce jeudi.

Dans l’actu : après la Fed hier soir, c’est au tour de la BCE de relever à nouveau ses taux d’intérêt.

La question préalable était la suivante : la BCE s’en tiendra-t-elle cette fois à 50 points de base ou optera-t-elle pour une nouvelle hausse de 75 points de base, comme les deux fois précédentes ? Finalement, Francfort a choisi l’option modérée, comme la plupart des observateurs s’y attendaient.

Plus précisément :

  • Le taux de la facilité de dépôt, c’est-à-dire le taux auquel les banques peuvent placer de l’argent à court terme auprès de la banque centrale, passe de 1,50% à 2,00%.
  • Le taux des opérations principales de refinancement, c’est-à-dire le prix que les banques paient pour emprunter de l’argent à court terme auprès de la BCE, passe de 2,00 % à 2,50 %.

Trois d’affilée : la Banque d’Angleterre a également relevé son taux directeur de 50 points de base, à 3,5%. Cela signifie que la Fed, la BCE et la Banque d’Angleterre ont finalement opté pour la même hausse.

Réaction immédiate de Belfius : la banque belge a réagi en augmentant le taux de son compte d’épargne règlementé.

  • Le taux de base passe de 0,01% à 0,35 %.
  • La prime de fidélité passe de 0,10% à 0,15%.
  • Cela fait donc passer le taux d’intérêt total à 0,50%.

En outre, Belfius a également annoncé le lancement d’un nouveau compte d’épargne à haut taux d’intérêt, baptisé Belfius Fidelity. Comme nous vous l’expliquons ici, la banque détenue à 100% par l’État a plus que probablement lancé la bataille entre les grandes banques belges autour des comptes d’épargne.

(OD)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20