Google Stadia est bien parti… pour être un flop

La plateforme de cloud gaming lancée par Google le 19 novembre dernier aurait déjà perdu plus de la moitié de ses utilisateurs.

Google nous l’annonçait comme l’explosion d’un nouveau mode de consommation des jeux vidéo qui allait balayer les consoles. Mais pour l’instant, Stadia est loin de gagner son pari…

La plateforme, qui n’a pourtant pas encore deux mois d’existence, brille par son absence, dans les médias comme sur les réseaux sociaux. Peu de reviews, aucune hype, no comment… Pire, selon Forbes, le fer de lance vidéoludique du géant du Net aurait été déserté par près de 60% de ses utilisateurs.

Lire aussi: Google Stadia: mode d’emploi, prix, jeux… Voici tout ce qu’il faut savoir

Le magazine américain s’est servi des statistiques d’utilisations de Destiny 2, un jeu disponible sur PC, PlayStation 4, Xbox One et offert dans l’offre ‘pro’ (payante) de Google Stadia, comme baromètre. Et ça fait mal…

Le 26 novembre, Destiny 2 a été joué par:

  •     494.000 joueurs sur PC
  •     454.000 joueurs sur PS4
  •     331.000 joueurs sur Xbox One
  •     19.400 joueurs sur Stadia

Fin décembre 2019, le jeu a été joué par:

  •     437.000 joueurs sur PC
  •     435.000 joueurs sur PS4
  •     313.000 joueurs sur Xbox One
  •     8.020 joueurs sur Stadia

Si la popularité du jeu baisse quelque peu sur toutes les plateformes, elle s’effondre carrément de 58,7% sur Stadia.

Forbes en conclut donc que plus de la moitié des joueurs ont déserté Stadia en moins de deux mois, et même probablement encore plus.

Tout n’est pas encore joué

Mais n’enterrons pas encore pour autant Google Stadia. Plusieurs facteurs peuvent aider la plateforme de cloud gaming à se développer sur le long terme. À commencer par l’arrivée prochaine d’une formule d’abonnement gratuite, via laquelle les joueurs paieront leurs jeux à l’unité.

Le catalogue, qui a globalement déçu au moment de sa sortie, pourrait également être étoffé à l’avenir et ainsi séduire un plus grand nombre de gamers.

Les problèmes techniques devraient également progressivement disparaître.

Et enfin, paradoxalement, l’arrivée prochaine de la concurrence (Microsoft, Gameloft, Amazon…) pourrait également aider Google Stadia en participant à l’émergence d’un public plus large pour ce mode de consommation de jeux vidéo… À moins que les performances des prochaines PS5 et autres Xbox Series X ne mettent les plateformes de cloud gaming hors-jeu.

Plus
Lire plus...
Marchés