Face à l’apparition d’un nouveau foyer, l’Australie sollicite l’aide de l’armée

EPA

L’immense île peuplée de 25 millions d’habitants vient de recenser son premier mort depuis un mois. Relativement épargné jusqu’ici, le pays, qui avait déclaré 800 contaminations et une centaine de morts, déploie son armée pour traquer une deuxième vague potentielle. 

La ville de Melbourne, dans l’État de Victoria où se concentre la majorité des cas confirmés, a vu apparaître ces dernières heures un nouveau foyer épidémique, où 10 nouveaux cas sont recensés chaque jour depuis plus d’une semaine. Ce mercredi, un octogénaire y a perdu la vie. Pas moins de ‘20 nouveaux cas y ont aussi été signalés cette nuit’, a déclaré Brett Sutton, directeur de la santé publique de Victoria, aux journalistes.

La population de la ville s’est aussitôt précipitée pour se faire dépister, mais les centres n’étant pas préparés, beaucoup d’habitants se sont vus refuser l’accès. Greg Hunt, le ministre de la Santé, a indiqué que Daniel Andrews, le Premier ministre, avait sollicité l’aide logistique de l’armée, dans le but d’intensifier le traçage des contacts des personnes infectées, et d’imposer une quarantaine de 14 jours aux sujets potentiellement contaminés. Greg Hunt estime la situation ‘critique’. Voilà pourquoi les autorités sanitaires envisagent également de mettre en place des mesures de confinement dans les zones les plus touchées par l’épidémie. 

Jusqu’à présent, l’Australie faisait figure de modèle au plan mondial: environ 7.500 cas recensés,  dont 103 décès. L’Australie avait franchi sa première étape de déconfinement le mois dernier, avec une levée des mesures plus lente dans l’État de Victoria en raison de son nombre de contaminations plus élevé.

L’état d’urgence vient d’être prolongé à Victoria. Les rassemblements y sont à nouveau interdits et les mesures ont été renforcées. Les grands supermarchés de l’État ont d’ailleurs été contraints de limiter, une fois de plus, les achats de papier toilette et des produits de première nécessité (désinfectant, pâtes, œufs, riz, lait, farine, etc.).  

Le territoire australien planifiait de lever les mesures sanitaires début juillet. Bien que les chiffres soient en hausse à Victoria, la Nouvelle- Galles du Sud a déclaré que les frontières entre les différents États resteraient ouvertes, cela même si Gladys Berejiklian, sa Première ministre, a fortement déconseillé aux habitants de se rendre dans l’État de Victoria.