Evergrande vend ses parts dans une banque pour se renflouer

Le géant immobilier chinois ultra-endetté Evergrande a annoncé mercredi vouloir vendre une participation de 1,5 milliard de dollars dans une banque régionale afin de lever des capitaux, dont il a cruellement besoin pour se renflouer.

Étranglé par 260 milliards d’euros de dettes et par les dégradations de note des agences de notation, le groupe privé se débat depuis plusieurs semaines pour honorer ses paiements d’intérêts et ses livraisons d’appartements. Mais le mastodonte immobilier reste au bord du gouffre et sa faillite potentielle pourrait ébranler le secteur immobilier chinois, voire les marchés financiers mondiaux.

Le groupe a accepté de vendre 1,7 milliard de parts de la Shengjing Bank, basée dans la province du Liaoning (nord-est), au Shenyang Shengjing Finance Investment Group, propriété des autorités locales, a indiqué Evergrande dans un communiqué à la Bourse de Hong Kong. « Le problème de liquidité de l’entreprise a eu une incidence défavorable sur la Shengjing Bank », a concédé le promoteur immobilier, ajoutant que la vente devait encore être approuvée par le conseil d’administration de la banque.

L’action Evergrande à la Bourse de Hong Kong a grimpé mercredi de plus de 14% à la suite de l’annonce. Le promoteur immobilier fait toutefois face mercredi à une nouvelle échéance de versement d’intérêts obligataires, d’un montant de 47,5 millions de dollars.

La semaine dernière, Evergrande devait s’acquitter de 83,5 millions de dollars (71 millions d’euros) d’intérêts obligataires en monnaie américaine. Le groupe n’avait pas confirmé le versement ou non de la somme. Dans le cas où l’échéance n’aurait pas été honorée, le géant immobilier bénéficierait d’un délai de grâce de 30 jours avant d’être déclaré en défaut de paiement.

Dans ce contexte, l’agence de notation Fitch vient de baisser la note de crédit de China Evergrande Group de « CC » à « C », soit le dernier niveau avant un défaut de paiement. « Cet abaissement reflète le fait qu’Evergrande a probablement manqué le paiement d’intérêts » obligataires et est entré dans ce fameux délai de grâce de 30 jours, selon Fitch.

Certains créanciers affirment que le groupe doit s’acquitter au plus tard ce dimanche d’un autre paiement obligataire de 260 millions de dollars, a rapporté mardi l’agence Bloomberg. Confronté au risque d’agitation sociale en cas de défaut de paiement d’Evergrande, le gouvernement chinois n’a de son côté pas encore indiqué s’il comptait intervenir ou non pour aider ou restructurer le promoteur.

Pour aller plus loin :

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20