Étrange phénomène sur une exoplanète: il y pleut des saphirs et des rubis

Par une forte différence de température entre deux hémisphères, les métaux sur cette exoplanète à 880 années-lumière de la Terre s’évaporent d’un côté, pour retomber comme pluies métalliques de l’autre. Elles formeraient ensuite du corindon, composé principal des rubis et des saphirs : il pleut alors des pierres précieuses liquides.

Un phénomène qui laisse imaginer une situation à la Don’t look up. Sur l’exoplanète WASP-121 b, il pleut des saphirs et des rubis. Cette planète se trouve à 880 années-lumière de la Terre, et a été découverte en 2015, rapporte Slate. Jusque-là, on savait juste qu’il s’agissait d’une planète de type « Jupiter chaud ». Un gazeuse, qui est très proche de son étoile, et qui ne montre qu’une seule face à cette dernière.

C’est cette position, par rapport à son étoile, qui a intéressé les chercheurs de différentes facultés d’astronomie, entre autres du MIT et d’Oxford. Grâce au télescope Hubble, récemment remplacé (et surpassé) par James Webb, les astronomes ont découvert que la météo était très différente entre le côté tourné vers la chaleur de l’étoile et le côté tourné vers le froid de l’espace.

Pluie de gemmes liquides

Côté étoile, les températures sont tellement chaudes (3.000 degrés Celsius) que des matières comme des métaux et des minerais s’évaporent. Arrivés de l’autre côté de l’exoplanète où il fait plus froid (1.500 degrés Celsius), sous forme de gaz, ils se condensent et forment des nuages.

S’opèrent alors des pluies de métaux. Dans les atmosphères plus basses, ces pluies s’évaporent à nouveau, et forment des nuages de corindon, composé métallique qui se trouve dans les rubis et les saphirs, estiment les chercheurs, sans pour autant pouvoir en être 100% certain, car cette atmosphère basse n’est pas observable. Mais selon leurs estimations, il devrait donc pleuvoir des « gemmes » sous forme liquide.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20