En un jour, les 22 Russes les plus riches ont perdu plus qu’en deux mois: 39 milliards de dollars

Jeudi à l’aube, Vladimir Poutine a ordonné aux troupes russes de commencer à envahir l’Ukraine. Conséquence directe: les marchés du monde entier ont été déstabilisés. Et cela a été encore plus violent en Russie. Avec la chute du cours de leurs actions et du rouble, les milliardaires russes ont vu leur richesse fondre.

Sur la seule journée de jeudi, le MOEX Russia Index, l’indice de référence de Moscou, a perdu 33%. Les poids lourds russes ont tous subi une lourde chute. Leurs patrons ont donc vu leur fortune s’amenuiser. D’après les calculs de Bloomberg, les 22 personnes les plus riches de Russie ont vu leur valeur nette chuter de 39 milliards de dollars en moins de 24 heures. C’est plus que tout ce qu’ils avaient perdu depuis le début de l’année.

Le plus grand perdant se nomme Vagit Alekperov. Ancien ministre soviétique du pétrole, il est aujourd’hui le président de la compagnie pétrolière Lukoil. Celle-ci avait déjà été la cible de sanctions financières et technologiques après la prise de contrôle de la Crimée par la Russie en 2014: elle aujourd’hui est à nouveau dans le viseur de Washington, Bruxelles et Londres. Jeudi, son cours a chuté de plus de 30% jeudi. Résultat, en une journée, Alekperov a perdu 6,2 milliards de dollars. Sa valeur nette est désormais estimée par Bloomberg à 13 milliards de dollars.

Les autres grands perdants se nomment Alexey Mordashov (-4,2 milliards), Vladimir Lisin (-3,9 milliards) et Leonid Mikhelson (-3,8 milliards), respectivement à la tête des géants sidérurgiques Severstal et Novolipetsk et du producteur de gaz Novatek.

L’homme considéré comme le plus riche de Russie (la fortune du président Poutine n’étant pas connue), Vladimir Potanin, a quant à lui perdu 3 milliards de dollars après que le cours de l’action dont il est le président, Norilsk Nickel, active dans l’exploitation minière (essentiellement du nickel et du palladium), a chuté de 26%. Il vaut désormais 26,1 milliards de dollars.

Ils n’ont rien osé dire à Poutine

Bien sûr, ces chiffres ne sont pas exacts, la richesse de ces milliardaires étant liée à une multitude de secteurs. Ces données donnent toutefois un aperçu des conséquences de l’invasion russe en Ukraine sur leur fortune.

Jeudi, Vladimir Poutine a reçu au Kremlin les hommes d’affaires les plus importants du pays. La plupart des Russes les plus riches étaient donc présents. « Ce qui se passe est une mesure nécessaire », leur a-t-il dit. « On ne nous a tout simplement pas laissé la possibilité de faire autrement ».

Le président russe a aussi assuré qu’il souhaitait toujours que la Russie continue de participer à l’économie mondiale. « Nous ne nous apprêtons pas à lui porter atteinte », a déclaré Poutine. De ce fait, il a appelé ses « partenaires » à ne pas exclure son pays du système économique mondial.

Selon l’agence publique russe TASS, relayée par Forbes, aucun des milliardaires présents n’a osé commenter la situation après les explications données par Poutine.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20