En Écosse, le chauffage à l’hydrogène va devenir une réalité

300 foyers seront dans un premier temps équipés d’un système de chauffage à base d’hydrogène. – James Glossop/News International

La péninsule écossaise de Fife, au nord d’Édimbourg, sera bientôt la première région du monde à pouvoir utiliser de l’hydrogène durable pour chauffer ses bâtiments. L’initiative s’inscrit dans le cadre d’une expérience visant à remplacer l’utilisation domestique du gaz naturel, un combustible fossile polluant, par une alternative durable.

Les chantres du projet espèrent qu’à terme, le pays tout entier sera en mesure de passer à cette source d’énergie durable. Les ménages pourraient alors utiliser l’hydrogène non seulement pour chauffer leur habitation, mais également pour cuisiner.

Renouvelable

Dans un premier temps, environ 300 familles de Fife seront équipées de poêles, chauffe-eau et cuisinières fonctionnant à de l’hydrogène fourni gratuitement. Les tests se dérouleront sur une période de quatre ans. Les ménages utiliseront de l’hydrogène produit à partir d’énergies renouvelables et d’eau. Si la première phase du projet pilote donne des résultats positifs, l’initiative sera étendue jusqu’à un maximum de 1.000 foyers.

Le projet est soutenu par le régulateur britannique de l’énergie Ofgem, qui a alloué un budget de 18 millions de livres sterling au distributeur de gaz Scotia Gas Networks (SGN) pour sa mise en oeuvre. L’exécutif écossais soutient aussi cette initiative via une subvention de 6,9 millions de livres sterling.

En outre, l’Ofgem a également mis un montant de 12,7 millions de livres sterling à la disposition du gestionnaire de réseau britannique National Grid, qui examinera la faisabilité d’utiliser les gazoducs existants pour le transport de l’hydrogène de manière sûre.

Chaudières à gaz

L’hydrogène durable est un élément crucial du plan du gouvernement britannique en vue de réduire l’utilisation des combustibles fossiles au Royaume-Uni. ‘Le projet peut être utilisé de la même manière que le gaz issu des combustibles fossiles, mais sans provoquer d’émissions de dioxyde de carbone’, explique Anthony Green, responsable du projet sur l’hydrogène chez National Grid.

L’utilisation de l’hydrogène pourrait devenir particulièrement importante en matière de chauffage central. Au Royaume-Uni, il est en effet responsable de près d’un tiers des émissions totales de gaz à effet de serre, dans la mesure où 85% des foyers britanniques sont équipés d’une chaudière à gaz.

Lire aussi: