Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 20 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

En Asie, les compagnies aériennes organisent des vols vers…nulle part

Logo Business AM
Lifestyle

20/09/2020 | Ruben Van Lent | 4 min de lecture

Sipa

D’après The Straits Times, Singapore Airlines prévoirait de proposer des vols sans escale qui décollent et atterrissent au même endroit. Mais comment l’idée lui est-elle venue de proposer ce type d’offre?

Le concept est devenu particulièrement populaire en Asie. La compagnie aérienne japonaise All Nippon Airways a lancé le mois dernier un vol de 90 minutes, au départ de l’aéroport de Narita vers… l’aéroport de Narita. Durant le vol, qui relie normalement Tokyo à Honolulu, les passagers ont bénéficié d’un repas hawaïen tout en écoutant de la musique.

Le mois dernier, Royal Brunei Airlines a également survolé le littoral de l’île de Bornéo, en Asie du Sud-Est, en 85 minutes. Les cinq vols organisés par la compagnie, qui comprenaient chacun un brunch et quelques commentaires du pilote en plein vol, se sont vendus en deux jours. Le succès a été tel qu’aujourd’hui, pas moins de 300 personnes seraient encore sur la liste d’attente.

‘Les avions me manquent’

Ce concept en Asie est devenu populaire grâce au faible taux de contamination observé par les experts. Il semblerait aussi que prendre l’avion manque à beaucoup de passagers. ‘Je le ferai sans aucun doute, parce que les voyages me manquent, tout comme la procédure d’enregistrement, la nourriture à bord et bien sûr, la présence à bord de l’équipage’,  confie Suzanna Low, une femme de Singapour, à CNBC.

Un revenu alternatif

Pour les compagnies aériennes, c’est un bon moyen de gagner de l’argent à une époque où les voyages sont pratiquement inexistants, le staycation étant privilégié. ‘L’idée était de proposer aux passagers la possibilité de démarrer leurs vacances en prenant l’avion’, explique Stefan Wood, directeur de Singapore Air Charter, qui a lancé l’idée à Singapore Airlines.

Toute l’industrie aéronautique a été durement touchée par la crise sanitaire. En Belgique, la compagnie aérienne belge Brussels Airlines a d’ailleurs dû emprunter 290 millions d’euros au gouvernement belge pour maintenir le cap.

Vols intérieurs

Beaucoup de compagnies aériennes asiatiques peuvent encore compter sur les vols intérieurs pour renflouer leurs caisses. Pour la plupart, les vols se sont poursuivis ou du moins, ils ont récemment redémarré. C’est une pratique courante en Asie où les îles sont nombreuses. 

Mais Singapore Airlines n’assure pas de vols intérieurs, ce qui en fait l’une des compagnies aériennes les plus touchées d’Asie, d’où ce plan de relance qui sort de l’ordinaire. 

Source: CNBC


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    40.388.802
  • Nombre
    de décès
    1.118.083
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    230.480
  • Nombre
    de décès
    10.443
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour