Du cannabis pour traiter le cancer du cerveau: le traitement va être testé sur plus de 200 patients

Parmi les différentes formes de cancers du cerveau, le tumeur nommée « glioblastome » est la plus répandue et la plus agressive. Les traitements utilisés jusqu’à présent ne permettent de maintenir les patients en vie durant un an ou un an et demi, à de rares exceptions près. Le salut pourrait-il venir d’un spray buccal à base de cannabis ?

Chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie: malgré tous ces traitements, le glioblastome tue généralement les patients en moins de deux ans. Les chercheurs tentent de trouver des traitements plus efficaces depuis des décennies.

A cet effet, le Royaume-Uni veut miser sur un spray buccal à base de cannabis, rapporte le Guardian. Connu sous le nom de Sativex, ce produit va être utilisé en même temps qu’un médicament de chimiothérapie – le témozolomide – dans le cadre d’un essai clinique visant à tuer les cellules cancéreuses.

Cette première mondiale va être coordonnée par l’unité d’essais cliniques du Cancer Research UK de l’université de Birmingham. Le traitement sera testé à partir du début de l’année prochaine et pendant trois ans sur 232 patients répartis dans une bonne quinzaine d’hôpitaux britanniques.

Un premier test prometteur

Cet essai fait suite à un précédent – de phase 1 – mené sur 27 patients souffrant de cette forme de cancer du cerveau. Elle portait uniquement sur l’innocuité de l’administration simultanée de Sativex et de témozolomide. Le nouvel essai examinera à la fois l’innocuité de ce traitement et son impact sur les résultats des patients, notamment leur durée de survie.

A première vue, les résultats de cette première étude sont encourageants. Susan Short, professeur d’oncologie clinique et de neuro-oncologie à l’université de Leeds, est l’une des principales chercheuses actives sur le projet. Elle a déclaré que le premier essai suggérait que le médicament pouvait allonger la durée de vie de certains patients.

« L’étude n’a pas été conçue pour vérifier si le Sativex était meilleur en termes de survie. Mais elle a suggéré que certains patients ayant reçu du Sativex s’en sortaient mieux que prévu et mieux que ceux qui n’avaient reçu qu’une chimiothérapie », a-t-elle déclaré.

Du point de vue des effets secondaires, la première étude a donné satisfaction. « Elle a montré que cette combinaison était sûre, bien que certains patients aient eu des problèmes d’effets secondaires, notamment des nausées, de la fatigue et des vertiges », a noté la professeure Short.

CBD et THC

Le Sativex contient des quantités égales de deux cannabinoïdes: la substance psychoactive Delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), qui fait planer ses consommateurs, et le cannabidiol (CBD), qui peut aider à réduire la douleur, l’inflammation et l’anxiété sans induire d’effets psychoactifs.

« Nous espérons que cet essai puisse offrir une nouvelle bouée de sauvetage tant attendue, qui pourrait permettre aux patients atteints de glioblastome de gagner de précieux mois supplémentaires à vivre et créer des souvenirs avec leurs proches », a déclaré le Dr David Jenkinson, directeur général par intérim de la Brain Tumour Charity, l’association qui finance les essais.

Le Sativex est déjà administré aux patients atteints de sclérose en plaques dont l’état ne s’est pas amélioré malgré le traitement, afin de réduire leur spasticité. Il s’agit de l’un des trois médicaments à base de cannabis actuellement utilisés par l’agence publique sanitaire britannique (NHS).

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20