Le drone de Kalachnikov est une bombe intelligente pour les terroristes

Le fabricant d’armes russe Kalachnikov a mis au point un drone intelligent destiné à être vendu à un prix modique. En conséquence, selon les experts, le dispositif pourrait démocratiser l’emploi de ce type d’armement auprès des extrémistes. 

A cet égard, il rappellent que l’arme qui a rendu célèbre la firme, le fusil d’assaut AK47, est devenu la référence mondiale pour les armées, mais aussi les milices et les terroristes. Ce drone intelligent pourrait être voué au même avenir.

Une charge de 3 kg d’explosifs

Kalachnikov, qui appartenant au fabricant d’armes russe Rostec, a présenté son drone KYB (« Cube ») au salon de l’armement qui s’est tenu la semaine dernière à Abou Dhabi.

Le drone peut transporter une charge de trois kilogrammes d’explosifs, correspondant au double des charges transportées par les drones artisanaux conçus par l’Etat islamique en Syrie et en Irak. Il serait ainsi deux fois plus efficace pour détruire des cibles terrestres lointaines. Les combattants de l’EI n’avaient pas d’autre choix que de recourir à des drones achetés dans le commerce pour exécuter ce type de mission. Mais ces appareils, plutôt destinés aux loisirs, sont limités dans les charges qu’ils peuvent embarquer, ils ne disposent que d’une faible autonomie et ne peuvent voler qu’à vitesse réduite.

Le drone de Kalachnikov « représente un nouveau pas vers une toute nouvelle forme de combat« , affirment ses concepteurs. Il mesure 1,20 mètre sur 90 centimètres, et pet atteindre une vitesse de 130 km/heure. Cerise sur le gâteau, son autonomie est de 30 minutes. On ne connait pas encore son prix à ce stade.

Seuls les drones militaires américains les plus sophistiqués surpasseront un tel engin

« Il s’agit d’une arme très précise et de l’arme la plus efficace pour défier les systèmes anti-aériens traditionnels », délare Sergey Chemezon, CEO de Rostec. Il précise que le KYB se déplace presque silencieusement et fonctionne en se faisant exploser, et qu’il a été testé avec succès. « Il est prêt à l’emploi », conclut-il.

Selon Nicholas Grossman, professeur de relations internationales à l’Université de l’Illinois, il n’y a guère que les « bombes intelligentes » américaines qui surpasseront un engin aussi précis. « Je vois cela comme une démocratisation des bombes intelligentes. Cela signifie qu’il faut s’attendre à une diffusion plus étendue des bombes intelligentes. Cela aura pour effet de réduire l’écart entre les armées les plus avancées et les plus petites », dit-il.

Une arme idéale pour les djihadistes

Les États-Unis et Israël sont les seuls pays qui pourraient avoir conçu des drones encore plus évolués que le KYB. Mais ces deux pays ne proposent pas ce type d’appareils à la vente.

Justin Bronk, assistant de recherche au Royal United Services Institute de Londres, souligne que les drones israéliens ont une autonomie six fois supérieure à celle du drone de de Kalachnikov. Mais ce dernier serait beaucoup plus fiable. En outre, il pourrait transporter une charge explosive bien plus dangereuse que celle que les djihadistes peuvent actuellement embarquer sur leurs bombes volantes artisanales.