Des résultats meilleurs que prévu, mais les prochains mois devraient faire mal, prévient Rivian

Malgré des résultats trimestriels supérieurs aux attentes de Wall Street, le constructeur automobile Rivian, grand concurrent de Tesla, a prévenu ses investisseurs que les prochains mois seraient difficiles et qu’ils devaient s’attendre à des pertes importantes.

Il y a eu du bon et du moins bon au cours de l’annonce des résultats de Rivian pour le deuxième trimestre 2022. Le constructeur automobile a en effet surpris tout le monde en annonçant un chiffre d’affaires supérieur aux attentes de Wall Street, à savoir 364 millions de dollars contre les 337,5 millions attendus. Un résultat positif, à première vue du moins, puisque l’entreprise a tout de même enregistré une perte nette de 1,71 milliard de dollars au cours du deuxième trimestre 2022. Et l’entreprise s’attend à des résultats encore plus mauvais durant la seconde moitié de l’année.

Des prévisions en baisse

Rivian a en effet réduit ses perspectives financières pour l’année complète. L’entreprise américaine a ainsi prévenu ses investisseurs que des pertes plus importantes étaient à craindre pour les prochains mois, de même que des dépenses en capital inférieur à ce qui était prévu précédemment.

Les pertes devraient en effet être conséquentes puisque le constructeur de véhicules électriques s’attend désormais à un déficit de 5,4 milliards de dollars pour l’ensemble de l’année avant revenus, impôts, dépréciation et amortissement, contre 4,75 milliards de dollars prédits en mai dernier.

Quant à ses dépenses en capital pour 2022, l’entreprise mise sur 2 milliards de dollars contre 2,6 milliards annoncés également en mai.

Le contexte actuel en cause

Les coupables à ces prévisions pessimistes ne sont pas à aller chercher bien loin. Rivian a en effet pointé du doigt les problèmes que connait la chaine d’approvisionnement depuis de nombreux mois maintenant, mais qui ont empiré avec la guerre en Ukraine et les derniers confinements imposés en Chine en raison de la recrudescence de cas de coronavirus. Des facteurs qui provoquent des perturbations sur la chaine de production, mais aussi sur les coûts de l’entreprise, car les matières premières et des frais de transport ont vu leur prix augmenter. Et cela a forcément des répercussions sur le produit final.

Des défis qui ne l’empêchent pas de conserver ses prévisions de production, à savoir 25.000 véhicules livrés sur l’ensemble de l’année. Ses excellents résultats à ce niveau lors du second trimestre – Rivian a livré 4 fois plus de véhicules lors de cette période que durant la précédente – y sont certainement pour quelque chose.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20