Des pétroliers russes disparaissent des radars près des Açores

De plus en plus de pétroliers russes se font « disparaître » en plein océan Atlantique pour effectuer des transferts avec d’autres navires.

Au cours des dix derniers jours, trois pétroliers russes ont réussi à désactiver leurs systèmes de repérage embarqués pour disparaître des radars. A chaque fois, cela se serait produit près des Açores, un archipel atlantique qui appartient au Portugal, rapporte Bloomberg.

Cette pratique est utilisée depuis un certain temps par les navires russes pour transférer des marchandises vers des ports ou d’autres navires, afin de contourner les lourdes sanctions internationales. Les acheteurs de produits russes préfèrent que ces transactions soient aussi privées que possible.

C’est un phénomène que l’on ne voyait guère dans le transport maritime international avant l’invasion de l’Ukraine. Il a déjà été utilisé par des navires en provenance d’Iran et du Venezuela, deux autres pays mis au ban de la communauté internationale.

Transferts en mer avec destination l’Asie

Les transferts entre navires en mer seraient une pratique courante dans le secteur du transport pétrolier. Cependant, les cargaisons russes sont transbordées au large des côtes danoises, en Méditerranée et même autour des Açores. Cela pourrait obliger les Russes et leurs clients à se tourner vers des techniques plus discrètes.

Selon Bloomberg, les pétroliers russes disparaissent également de plus en plus souvent lors des voyages vers l’Asie, qui est souvent la destination des pétroliers après ces transferts de cargaison en mer.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20