Décès de la Reine Élisabeth : les dirigeants étrangers invités à prendre des vols commerciaux pour assister aux funérailles

Les chefs d’État devront se plier à des règles protocolaires particulièrement strictes pour assister aux funérailles de la Reine Elisabeth, décédée le 8 septembre à l’âge de 96 ans. Outre le vol commercial qu’ils sont invités à prendre pour se rendre à Londres, ils seront transportés par groupe en bus jusqu’au lieu de l’évènement.

Les funérailles de la Reine Élisabeth seront évidemment encadrées par un protocole très strict qui pourrait laisser un arrière-gout amer aux chefs d’État étrangers. Alors qu’ils ont été invités à laisser leur jet privé à la maison et de monter à bord d’un vol commercial pour se rendre à Londres, le Bureau des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement (FCDO) les a également informés qu’ils ne pourront pas emprunter d’hélicoptère pour les amener depuis l’aéroport à l’abbaye de Westminster où aura lieu la cérémonie, selon des documents récupérés par Politico. Mais la cerise sur le gâteau est que les dirigeants seront transportés par groupe, en bus.

« Pouvez-vous imaginer Joe Biden dans le bus », s’est plaint un ambassadeur étranger basé à Londres dans un message WhatsApp. Une image qui peut prêter à sourire.

Les mesures de sécurité mises en place pour assurer le bon déroulement de l’évènement font que les transferts en hélicoptère entre l’aéroport et les différents sites où auront lieu les funérailles ont été tout simplement interdits, se justifie le FCDO. Mais ces mesures font également que les dirigeants étrangers ne pourront pas emprunter leur propre voiture, d’où le bus.

Encombrement à l’aéroport

L’invitation à prendre un vol commercial est liée au fait que l’aéroport de Londres Heathrow fait l’objet d’importants problèmes logistiques. L’aéroport le plus fréquenté d’Europe rencontre en effet des difficultés pour faire face à l’afflux de voyageurs. Une situation ingérable pour laquelle l’aéroport a imposé des plafonds de voyageurs quotidiens et demandé aux compagnies aériennes d’arrêter de vendre des billets.

L’aéroport ne dispose pas d’espace nécessaire pour accueillir les jets privés des dirigeants étrangers ni pour stocker les avions le temps des funérailles. C’est pourquoi le FCDO les invite « dans la mesure du possible » à prendre des vols commerciaux ou à se diriger avec leur jet privé vers des « aéroports moins fréquentés » autour de Londres.

Un seul représentant par pays

Annoncées comme l’un des évènements internationaux les plus importants de ces dernières années, les funérailles de la Reine Élisabeth rassembleront énormément de beau monde au même endroit. Or, l’abbaye de Westminster où se tiendra la cérémonie dispose d’un espace limité, c’est pourquoi un seul représentant et son conjoint seront autorisés par pays à y prendre place, indiquent les documents du FCDO.

Une situation que le département regrette. « En raison de l’espace limité au service funéraire d’État et aux évènements associés, aucun autre membre de la famille, du personnel ou de l’entourage de l’invité principal ne pourra être admis », indiquent en effet les documents.

Les chefs d’État qui ne pourront être présents pourront nommer un représentant officiel qui les remplacera. Dans tous les cas, ils disposeront de 3 minutes maximum pour rendre hommage à la défunte reine. Un hommage qui sera enregistré.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20