Dans le projet de budget 2023 de Joe Biden, les riches doivent « payer leur juste part »

Le président Joe Biden a proposé ce lundi son projet de budget des États-Unis pour l’année 2023, une phase toujours délicate dans le passage à la Maison Blanche d’un président, car il doit prendre en compte les susceptibilités des deux grands partis qui se partagent le pouvoir. Or, Biden est revenu avec un sujet qui déchire les Américains : l’impôt sur la fortune.

Le président a proposé d’instaurer un nouvel impôt qui ne toucherait que les plus riches des Américains, afin que « les milliardaires paient leur juste part ». « Cet impôt minimum ne s’appliquerait qu’aux 0,01% des ménages les plus riches – ceux qui possèdent plus de 100 millions de dollars – et plus de la moitié des recettes proviendrait des seuls milliardaires », a précisé la Maison Blanche dans un communiqué. « Cela garantirait que, au cours d’une année donnée, ils paient au moins 20% de leur revenu total en impôts sur le revenu. »

Seconde tentative pour faire payer les milliardaires

La taxe sur les milliardaires est réclamée de longue date par l’aile gauche du Parti démocrate, mais reste très difficile à avaler pour l’autre aile comme pour les Républicains, ainsi d’ailleurs que pour une part non négligeable de l’opinion publique américaine, très attachée aux fruits de la réussite personnelle. Biden avait tenté déjà de faire passer une mesure similaire il y a un an dans le cadre de son plan « Build Back Better » mais celui-ci a finalement été abandonné devant l’hostilité au sein de son propre parti.

Le budget 2023 prévoit aussi de porter le taux d’imposition des sociétés à 28%, annulant la législation adoptée sous Donald Trump, en 2017, qui l’avait abaissé à 21%. « Alors que les bénéfices (des grandes entreprises) ont grimpé en flèche, ce n’est pas le cas de leurs investissements dans notre économie : les allégements fiscaux n’ont pas touché les travailleurs ou les consommateurs » considère-t-on à la Maison Blanche.

Un budget marqué par la guerre

Le projet de budget 2023 compte, sans surprise, un large volet militaire destiné à la gestion de la crise en Ukraine : 6,9 milliards de dollars sont alloués pour l’Initiative européenne de dissuasion, l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et « la lutte contre l’agression russe » ainsi qu’un milliard supplémentaire en faveur de l’Ukraine. L’objectif de ces nouvelles aides est « d’améliorer les capacités et la préparation des forces américaines, des alliés de l’OTAN et des partenaires régionaux face à l’agression russe », a expliqué la Maison Blanche.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20