Biden met en garde Poutine et les oligarques dans son discours sur l’état de l’Union: « Vous n’avez aucune idée de ce qui vous attend »

À Washington DC, le président américain Joe Biden a prononcé hier soir son premier discours sur l’état de l’Union. Il s’agit d’un discours annuel dans lequel le président informe les membres du Congrès américain (la Chambre des représentants et le Sénat) de l’état du pays. Il annonce également ses projets et ses objectifs politiques pour l’année à venir. Le ton du discours est presque toujours optimiste et motivant.

À l’approche du discours sur l’état de l’Union (souvent abrégé en SOTU aux États-Unis), les spéculations sur le contenu du discours abondent sur les réseaux câblés américains. Cette année n’a pas été différente. La question qui a été posée était de savoir quel message Biden aurait pour son homologue russe Poutine. Il y a exactement une semaine, ce dernier a déclenché une guerre contre l’Ukraine. Les initiés savaient que Biden avait réécrit son discours sur Poutine jusqu’à trois fois. Plusieurs femmes membres du Congrès étaient habillées en bleu et jaune pour l’occasion. Ce sont les couleurs du drapeau ukrainien. D’autres avaient attaché des drapeaux à leurs vêtements.

Une tirade contre « le dictateur Poutine »

Biden a commencé par une tirade contre « le dictateur » Vladimir Poutine. Sous les applaudissements nourris d’Osana Markarova, l’ambassadrice ukrainienne aux États-Unis, qui avait pris place à côté de Jill, l’épouse de Biden. Il n’a pas ménagé ses éloges pour le courage du président Volodymyr Zelensky et des Ukrainiens. Biden a réaffirmé l’importance de l’OTAN et a reproché à Poutine de se méprendre totalement sur la résilience de l’organisation du traité. « La liberté prévaudra toujours sur la tyrannie. »

« Poutine s’est isolé du reste du monde. D’une manière qui n’a jamais été le cas auparavant. Ce soir, je dis aux oligarques et aux dirigeants russes : ‘No more !’. Et je le pense. Nous allons vous poursuivre et vous enlever tous vos biens faussement acquis. Vous n’avez aucune idée de ce qui vous attend. » Biden a annoncé que l’économie russe serait durement touchée, mais il a également déclaré que le reste du monde devait être patient, car le conflit allait durer un certain temps.

Après la pandémie : reconstruire en mieux

La deuxième partie du discours a porté sur les conséquences de la pandémie qui a duré plus de deux ans. Les augmentations de prix des produits alimentaires ressenties par des millions de familles américaines restent notamment une source de préoccupation, a déclaré Biden. Il a annoncé une aide supplémentaire pour ses compatriotes les plus durement touchés. Il a souligné la force de l’économie américaine, qui a créé 6,5 millions de nouveaux emplois depuis le début de la pandémie.

Biden a également remercié ses adversaires républicains d’avoir approuvé son plan « Build Back Better ». Cela met de côté des centaines de milliards de dollars pour le renouvellement et la réparation de l’infrastructure du pays. En particulier, les stations de recharge pour les véhicules électriques, les autoroutes et les ponts. Tout cet argent doit être dépensé pour des produits et des biens fabriqués aux USA, a souligné Biden. « Buy American » est la devise. Le retour aux États-Unis de grands noms américains tels qu’Intel, Ford, GM et d’autres fabricants a également été mentionné à plusieurs reprises. Cela a incité les personnes présentes à interrompre le discours en criant « USA, USA, USA ».

Augmentation des impôts pour les riches et les entreprises

Biden a ensuite demandé au Congrès de coopérer pour faire baisser les coûts des soins de santé, des médicaments, des soins résidentiels et des soins aux enfants. Cela doit être financé, entre autres, en taxant davantage les entreprises et les riches Américains. Les familles gagnant moins de 400 000 dollars par an seraient exemptées.

Le Président a ensuite évoqué les progrès réalisés dans la lutte contre le Covid-19, grâce auxquels les Américains peuvent progressivement reprendre leurs anciennes habitudes. Il a souligné l’importance de la vaccination, des tests et des masques, dont la plupart peuvent être obtenus gratuitement. Biden a également mentionné que le pays est prépare pour de nouveaux variants. Il a appelé ses compatriotes à abandonner la hache de guerre entre les vaccinés et les non-vaccinés et à regarder vers l’avenir.

Biden a même été applaudi par les républicains lorsqu’il a annoncé des initiatives visant à mieux financer les forces de police. Dans le même temps, il a réitéré son appel à étendre et à renforcer les lois existantes sur les armes à feu.

Nouveau candidat à la Cour suprême

Biden a remercié le juge en chef Stephen Breyer, qui a récemment annoncé son départ, et a réitéré son appel au Sénat pour qu’il attribue le siège vacant de la Cour suprême au candidat de son choix, Ketanji Brown Jackson. Avec cette nomination, Biden a rempli une promesse électorale. En effet, il avait promis d’ouvrir la voie de la Cour suprême à une femme noire. On notera aussi la présence d’une invitée de marque, Frances Haugen. C’est elle qui a mis en lumière l’année dernière les abus de Facebook et qui poursuit son combat contre les dérives des réseaux sociaux.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20