Coronavirus: la NASA dévoile des cartes de la dépollution de l’air en Chine

On le sait, le virus Covid-19 a entraîné un ralentissement économique de la Chine. Des images satellites démontrent que l’air y est plus pur, et que c’est ‘en partie’ dû à cette baisse d’activité.

Mi-février, une étude de l’organisation Carbon Brief dévoilait que les émissions de CO2 de la chine avaient baissé de 25% suite à l’épidémie de coronavirus.

Ce samedi, la BBC rapporte des cartes de la Nasa qui tentent à démontrer que le niveau de dioxyde d’azote a également considérablement baissé ces dernières semaines. Il s’agit d’un gaz émis en partie par les moteurs des véhicules et les grosses industries.

C’était d’abord visible dans la province de Wuhan, d’où est partie l’épidémie. Pour s’étendre ensuite au reste de la Chine. La comparaison à la même période l’année dernière est assez frappante.

‘C’est la première fois que je vois une telle chute sur une zone aussi large pour un événement spécifique’, note Fei Liu, la chercheuse au Nasa’s Goddard Space Flight Center. La dépollution de l’air n’était apparemment pas aussi frappante lors de la crise financière et économique de 2008.

Nasa

Nouvel an chinois

80.000 cas d’infection au covid-19 ont été recensés en Chine, plaçant sous quarantaine des millions de personnes. Les chercheurs pensent toutefois que cette amélioration de la qualité de l’air est aussi due au Nouvel An chinois qui se déroulait de fin janvier à début février.

Mais comme pour les cartes des incendies de forêt en Amazonie, il faut les prendre avec des pincettes. Elles sont réalisées pour illustrer de manière frappante et contrastée une réalité.

Le dioxyde d’azote (NO2) est un gaz brun-rouge toxique suffocant à l’odeur âcre et piquante. Il constitue le polluant majeur de l’atmosphère terrestre.

Lire aussi :