Contre l’Iran, les États-Unis menacent maintenant l’Europe de taxes sur les voitures

Oliver Contreras/SIPA USA

Le gouvernement américain aurait menacé d’imposer des droits d’importation de 25 % sur les voitures européennes si la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ne portaient pas d’accusations formelles contre l’Iran, rapporte le Washington Post.

Mardi, les pays mentionnés ont augmenté la pression sur l’Iran, le pays ayant de moins en moins respecté l’accord nucléaire de 2015. Ils ont eu recours à un règlement dans l’entente nucléaire qui vise à traiter les plaintes relatives à la conformité.

Selon le Washington Post, il n’est pas certain que les menaces américaines étaient vraiment nécessaires en Europe. Il est possible que la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni aient de toute façon prévu d’inculper l’Iran.

Lire aussi: L’Europe réagit sur le nucléaire iranien et menace l’accord

L’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell, contredit toutefois le rapport du journal. Selon lui, l’histoire serait une ‘fake news’, a-t-il dit via Twitter.

Les messages sur les menaces américaines envers l’Europe sont assez sensibles en ce moment. Les analystes craignent que les États-Unis veuillent accroître la tension commerciale avec l’Europe, maintenant qu’ils ont conclu un accord commercial partiel avec la Chine.

Lire aussi: La phase 1 de l’accord USA-Chine à peine signé, Trump se prépare à la phase 2