Concurrence déloyale: Microsoft dans le collimateur de Slack

Jaap Arriens/Sipa USA/Isopix

La start-up américaine Slack a déposé une plainte pour concurrence déloyale devant la Commission européenne mercredi, qui implique le géant informatique Microsoft. Slack accuse l’entreprise de forcer la main des utilisateurs de sa populaire ‘suite Office’ en leur imposant l’outil ‘Teams’.

La société, qui commercialise son propre service de messagerie interne, estime que Microsoft abuse de sa position dominante en combinant ‘Teams’ avec d’autres logiciels comme Word, Excel, PowerPoint ou encore Outlook.

Ce faisant, Microsoft ‘oblige des millions de clients à installer ‘Teams’, bloque sa suppression et cache le coût réel pour les entreprises’ utilisant Office, a déclaré Slack dans un communiqué.

La start-up pourrait nuire à l’emprise exercée par Microsoft sur les e-mails professionnels [Outlook] et sur les logiciels d’entreprise’, a commenté un responsable de Slack dans le communiqué.

Slack souhaiterait que l’Union européenne force Microsoft à vendre Teams comme un produit à part et non comme partie intégrante de sa suite Office. ‘La Commission européenne a bien reçu la plainte et va l’examiner selon ses procédures habituelles’, a indiqué une porte-parole de la Commission.