Comment la crise ukrainienne se serait passée avec Trump à la Maison Blanche? « Elle ne se serait pas passée », répond-il

« Cela ne serait pas arrivé », clame Trump, en parlant de l’invasion militaire de l’Ukraine par la Russie.

Le président Donald Trump qui aurait toujours en mains les boutons nucléaires. Une situation, qui dans le contexte actuel, aurait inquiété plus d’une personne sur Terre. Mais depuis plus d’un an, Trump n’est plus président des Etats-Unis.

Lui qui tweete plus vite que son ombre, n’est plus sur ce réseau social non plus, après en avoir été banni. Ses interventions publiques se font donc plus rares, les gros médias ne lui donnant plus aussi souvent une large couverture.

Que pense-t-il de la guerre en Ukraine? Quel était son sentiment lors de la montée progressive des tensions de ces dernières semaines? Nous n’aurons pas eu droit à ses tweets sur la situation.

Mais l’ancien président a quand même publié un communiqué. « Si j’étais au pouvoir, cette situation mortelle en Ukraine n’aurait jamais eu lieu ! », clame-t-il, relayé par Business Insider. Malheureusement, on n’en saura pas plus sur une éventuelle stratégie diplomatique, son expression publique s’arrêtant à cette exclamation.

S’attaquer à Biden

Sur Fox News, jeudi, avant la publication de son communiqué, il accusait encore l’élection « volée et truquée » de 2020 qui a vu son adversaire s’imposer. Sans Joe Biden, pas de guerre: « Eh bien, ce qui a mal tourné, c’est une élection truquée. Et ce qui a mal tourné, c’est un candidat qui ne devrait pas être là et un homme qui n’a aucune notion de ce qu’il fait », analyse-t-il, en ajoutant que l’invasion « ne se serait jamais produite avec nous – si j’avais été au pouvoir, ce n’est même pas pensable. Cela ne se serait jamais produit. »

« Coup de génie »

Pourtant, après la déclaration de lundi soir de Poutine, Trump était déjà sorti du silence médiatique, pour décrire le « coup de génie » du russe, en expliquant qu’il faudrait faire pareil avec le Mexique.

« Je suis rentré hier et il y avait un écran de télévision, et j’ai dit : ‘C’est du génie’. Poutine montre une grande partie de l’Ukraine, Poutine la déclare indépendante », a-t-il raconté. Et il va y aller en tant que « gardien de la paix ».

L’Ukraine, la bête noire de Trump

En 2018, au G7, il avait fait fort en indiquant à ses partenaires que la Crimée était bel et bien russe, alors que la politique étrangère de son pays a toujours été de ne pas reconnaître cette annexion. Surtout que la Russie avait été exclue du club du G8 précisément à cause de cette annexion.

Juste avant ce sommet, il avait dit à des journalistes que la Russie pouvait devoir réintégrer le G8. Il se demandait pourquoi les autres pays étaient du côté de l’Ukraine et pas de la Russie.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20