Comment Google et Microsoft veulent révolutionner le copier/coller

Le vieux système du presse-papier commence à être obsolète pour de nouveaux types de contenu. Deux géants de la technologie s’allient pour lui offrir une nouvelle jeunesse.

CTRL+C/CTRL+V. Dans l’univers digital, c’est probablement le geste le plus effectué au monde. Tout le monde pratique le copier/coller, tous les jours, voire plusieurs dizaines de fois par jour. Mais ce « gadget » devenu incontournable reste une vieille technologie. Très vieille même : elle a été mise au point dès les prémisses de l’informatique, dans les années 1960. Les ténors de la technologie actuelle considèrent donc que ce concept mériterait une bonne rénovation. Et Google et Microsoft comptent bien s’y atteler.

API nouvelle génération

Actuellement, l’usage du copier/coller sur un navigateur tel que Microsoft Edge ou Chrome reste limité : tous les formats de données ne sont pas pris en charge. On peut ainsi sans problème utiliser le presse-papier digital avec du JPEG, du PNG, ou du code HTML. Mais tout format plus récent risque de vous causer quelque surprises après le collage. Une limitation que les deux titans du Web veulent surmonter, main dans la main pour une fois.

Les deux entreprises travaillent actuellement sur des APIs, des protocoles qui facilitent la création et l’intégration de logiciels, appelés Pickle Clipboard. Ces APIs de nouvelle génération ne seront pas limités aux formats standardisés les plus courants, principalement des textes et des images. Ils pourront aussi reconnaitre des formats hybrides ou personnalisés, tels que TIFF (un grand format d’image) et les formats propriétaires comme .docx (un format de document). Ou même le GIF, qui s’est énormément popularisé ces dernières années. Par ailleurs, les applications web pourraient aussi prendre en charge des formats spécifiques à des applications précises. Il sera ainsi plus aisé de faire un copier/coller d’une application de Microsoft à une autre de Google, et vice-versa.

Un développement à suivre donc, sachant qu’il est rare de voir les firmes qui représentent les deux navigateurs les plus utilisés s’allier pour créer ensemble un nouveau système.

Pour aller plus loin :

Plus
Lire plus...
Marchés