Coiffeurs, parcs d’attractions, métiers de contact: le comité de concertation annonce des réouvertures prudentes

Le Premier ministre, Alexander De Croo – Open Vld (Isopix)

La situation sanitaire belge est bonne. Les chiffres restent stables, alors que les nouveaux variants impactent fortement les pays voisins. Le Comité de concertation a donc décidé d’assouplir les règles au cours des prochaines semaines. C’est un véritable nouveau souffle qui est offert à certains secteurs fermés depuis plusieurs mois. Un planning a été dévoilé cet après-midi lors de la conférence de presse.

Le Premier ministre belge, Alexander De Croo débute la conférence de presse en félicitant la population pour son bon respect des mesures sanitaires. Selon lui, c’est grâce à ces mesures que notre pays réussit à conserver une bonne situation sanitaire, en comparaison à nos voisins.

Lors de ce semi-confinement à la belge, l’un des principaux problèmes était le manque de perspectives. La population et les secteurs fermés n’avaient aucune deadline pour se préparer. Ce vendredi, les chefs des gouvernements ont donné un début de calendrier de réouverture. Rien n’a encore été annoncé toutefois pour l’horeca.

Le 8 février:

  • Les parcs de vacances, les parcs de bungalows et les campings pourront reprendre également leurs activités. Mais les restaurants et autres activités communes devront rester fermés.

Le 13 février:

  • Les salons de coiffures pourront rouvrir. Il faudra toutefois respecter un protocole très strict pour protéger les clients, mais aussi le personnel.
  • Les parcs animaliers – uniquement les activités de plein air – pourront rouvrir, sous couvert du respect de règles strictes.
  • Les agents immobiliers seront à nouveau autorisés à visiter les biens à vendre ou à louer.

Le 1er mars

  • Les autres métiers de contact non-médical pourront rouvrir. Un protocole d’ouverture stricte sera également créé. Le gouvernement vise particulièrement les esthéticiennes.

Le protocole pour les coiffeurs

Le Comité de concertation a déjà publié le protocole strictes qu’il faudra respecter chez dans les salons de coiffure.

  • 10 minutes entre chaque client pour nettoyer et désinfecter les outils et la place du client.
  • Obligation de prendre rendez-vous.
  • Les clients devront attendre à l’extérieur.
  • Une ventilation suffisante: ouvrir des portes ou des fenêtes.
  • Interdiction des soins à domicile.

Se faire tester

Le ministre de la Santé, Frank Vanderbrouck est également revenu sur la polémique des tests pour les retours de voyage. Selon les chiffres de Sciensano, plus de 40% des Belges qui sont rentrés de zone rouge n’ont pas procédé au test de dépistage obligatoire. Et aucune amende n’a été dressée. Il n’existe en effet aucun protocole de sanction. Une chose que le Comité de concertation a décidé de résoudre avant les vacances de Pâques.

Au plus tard le 1er avril, un système de sanctions sera mis en place pour les personnes qui doivent se faire tester, mais qui ne le font pas.