Un cocktail toxique et littéralement un suicide pour notre économie

Les médias lâchent un peu la couverture de l’inflation depuis la baisse des prix du gaz. Cela n’empêche pas l’inflation de progresser et d’atteindre un nouveau record en octobre : elle s’élève désormais à 12,27% dans notre pays. Cela ne présage rien de bon pour 2023, surtout si l’indexation des salaires de 11,6% devient une réalité. Cela garantira que nous ne serons jamais en mesure de battre cette inflation.

L’inflation bat tous les records

Le graphique ci-dessous montre l’évolution de l’inflation en Belgique. En octobre 2022, elle s’élevait à pas moins de 12,27%, en glissement annuel. Sur ce chiffre, l’alimentation et l’énergie représentent actuellement 8,5%, soit les deux tiers de cette augmentation. Si les prix de l’énergie baissent encore un peu, on peut penser que le pire est derrière nous.

Statbel

L’inflation se propage partout

Cependant, il y a un gros problème. L’inflation commence à se propager à d’autres catégories de produits. Bientôt, tous les employés gagneront près de 12% de plus, une augmentation incroyable des coûts des entreprises. Pour la plupart des entreprises, la main-d’œuvre est le coût le plus important, car nous sommes désormais une économie de services.

En Norvège, par exemple, 89% de toutes les composantes du panier de l’inflation ont augmenté en octobre, contre 53% en mars. La même chose nous attend.

7 pays ont augmenté leurs taux d’intérêt de manière très agressive

Mais ce qui est encore plus ennuyeux, c’est que les hausses de taux d’intérêt ne sont toujours pas une solution aujourd’hui. En Europe, les taux d’intérêt sont encore très bas, si l’on compare avec un certain nombre de pays de référence qui ont augmenté les taux d’intérêt beaucoup plus tôt que la Banque centrale européenne. C’est du moins ce que révèle une étude de The Economist. Ces 7 pays sont le Brésil, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud, le Chili, la Pologne, la Norvège et le Pérou, où les banques centrales ont relevé les taux d’intérêt de manière beaucoup plus agressive.

Mais l’inflation dans ces pays ne baisse pas

Mais même cette politique monétaire, avec l’arme que sont les hausses agressives des taux d’intérêt, n’a pas permis de juguler l’inflation. Si vous consultez le graphique ci-contre, qui montre la moyenne de l’inflation dans ces 7 pays, vous constaterez que l’inflation de base ne diminue pas. C’est vraiment effrayant.

Pas encore plus d’argent dans l’économie

L’approche monétaire avec des hausses de taux d’intérêt semble donc inadéquate. Les gouvernements pourraient également adopter des politiques budgétaires pour maîtriser l’inflation en augmentant les impôts ou en réduisant les subventions, ce qui réduirait également la demande. Mais c’est évidemment très impopulaire. La demande doit baisser et même rapidement. Cependant, en raison du grand nombre de filets de sécurité en Belgique, c’est rendu très difficile.

L’indexation générale des salaires est l’un des principaux filets de sécurité. La spirale inflationniste semble donc être une réalité. Le PS, par la voix de son président Paul Magnette, s’en félicite même, aussi ironique que cela puisse paraître. Entre-temps, les salaires des fonctionnaires ont à nouveau augmenté.

Réponse des entreprises

La question est de savoir ce qu’il faut faire à ce sujet. Cette indexation en début d’année prochaine est clairement une très mauvaise idée, car elle ne fera qu’alimenter davantage l’inflation.

Les entreprises ne pourront réagir que de deux manières. Une nouvelle augmentation des prix et/ou une réduction des effectifs de 10% s’ils ne peuvent pas augmenter les prix.

Nous nous dirigeons vers une année 2023 incroyablement difficile, avec une inflation qui est garantie d’être plus élevée, une augmentation du chômage parmi les travailleurs les moins qualifiés et des taux d’intérêt qui sont garantis d’être beaucoup plus élevés. Il s’agit en fait d’un cocktail toxique et d’un suicide, littéralement, pour notre économie. La stagflation est presque une certitude, une combinaison de croissance nulle et d’inflation.


Xavier Verellen est un auteur et un entrepreneur. Il est propriétaire de la société de conseil PaloAlto33 (www.paloalto33.be) et de la scale-up QelviQ (www.qelviq.com).

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20