Les marchés:
Markten inladen...

JEUDI 06 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Chute des indices: l’épidémie et la Cour suprême menacent Wall Street

Logo Business AM
Économie

10/07/2020 | Dominique Dewitte | 4 min de lecture

AP

Voilà deux jours consécutifs que Dow Jones Industrial et S&P 500, les principaux indices boursiers américains, sont en baisse. Les investisseurs craignent de nouvelles fermetures d’entreprises en raison de l’aggravation de l’épidémie de Covid-19 aux États-Unis, et de la décision rendue par la Cour Suprême, qui inflige un revers majeur à Donald Trump. Le Nasdaq Composite a en revanche gagné 55,25 points.

L’indice des valeurs vedettes a cédé 361 points, soit une perte de 1,39 %. Le S&P 500 est également en baisse de 0,56 %. Hier, le Nasdaq avait commencé la journée dans le rouge mais a pu se remettre plus tard pour clôturer la journée avec un gain de 0,5 %.

Les investisseurs se demandent si les États-Unis seront encore en mesure de contenir les effets de l’épidémie. De plus en plus d’États doivent désormais faire face à une hausse de nouvelles contaminations, et dans plusieurs États, les hôpitaux atteignent progressivement leur capacité maximale en matière de soins intensifs. 

Plus de 900 décès et 60.000 nouveaux cas de Covid-19 – un record mondial en 24 heures – ont été recensés mercredi aux États-Unis. La Floride a fait état à elle seule de 9.000 malades et 120 morts de plus. Quant au vaccin, le doute persiste également. Comme l’a déclaré mercredi soir le PDG de la société pharmaceutique Merck , ‘il faudra attendre encore un an pour pouvoir se le procurer’.   

La décision de la Cour suprême inquiète les investisseurs

Un arrêt de la Cour suprême a également frappé Wall Street. Les juges ont décidé que le procureur de l’État de New York aurait également accès à la déclaration d’impôts de Donald Trump. Contrairement à tous ses prédécesseurs depuis les années 1970, Donald Trump, qui a fait de sa fortune un argument de campagne, refuse de publier ses déclarations d’impôt. Beaucoup pensent d’ailleurs que cela pourrait compromettre (encore plus) ses chances d’être réélu. Le transfert de ses déclarations au Congrès a cependant, pour l’instant, été bloqué.

Les actions des entreprises qui ont profité du déconfinement sont également en difficulté. Les compagnies aériennes United Airlines, Delta et American enregistrent une baisse de 4 %. Les compagnies de croisières Carnival et Royal Caribbean ont également baissé de 3,6 et 5,3 %. Dans le commerce de détail, les entreprises Walgreen’s et Kohl’s perdent chacune plus de 7 %. Amazon, quant à elle, grimpe de 3,3 %. Alphabet, Microsoft et Apple clôturent également la session avec un bénéfice de 0,7 %.

Le pétrole a également enregistré une baisse de 3,4 %. Un baril de WTI coûte 39,52 $ jeudi soir. L’or est en baisse de 0,6 %, l’once d’or valant hier 1.808 dollars. L’euro est en baisse de 0,4 % par rapport au dollar américain. Les Américains doivent maintenant payer 1,128 dollars pour la monnaie unique. Enfin, le Bitcoin chute de 2,4 %, son prix étant de 9.210 dollars.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks