« Chaque euro dépensé en chèques-repas injecte 1,8 euro dans l’économie belge »

D’après VIA, l’organisation sectorielle des émetteurs de chèques-repas, ces derniers jouent un rôle crucial dans l’économie belge. Cette affirmation s’appuie sur une étude du cabinet de conseil Roland Berger, selon laquelle chaque euro dépensé via les chèques-repas génère un effet multiplicateur de 1,8 euro dans l’économie locale belge.

Pourquoi est-ce important ?

L'an dernier, plus de 2,8 millions de travailleurs belges, soit 60 % de la population active, ont bénéficié de chèques-repas. Cet avantage extralégal offre aux familles un budget supplémentaire pour l'achat de nourriture, rendant les chèques-repas un élément incontournable de leur rémunération. VIA souligne l'importance de cet avantage pour les entreprises et l'économie belges.

Dans l'actu : différentes études montrent l'impact économique positif des chèques-repas.

  • Selon l'étude de Roland Berger, les chèques-repas ont un impact réel sur l'économie belge, avec un effet multiplicateur de 1,8. Cela signifie qu'un euro dépensé en chèques-repas équivaut à une injection de 1,8 euro dans l'économie belge.
  • Une enquête réalisée par Listen auprès des commerçants pour VIA révèle que cet avantage extralégal représente jusqu'à 10 % du chiffre d'
Cet article est uniquement disponible pour nos abonnés Premium
Accédez à trois articles gratuits par mois !
Business AM est le média belge qui vulgarise l’économie. Rejoignez notre communauté de plusieurs millions de lecteurs chaque mois.
Oui, je veux avoir accès à 3 articles Premium
Vous préférez vous abonner tout de suite ? Cliquez ici
Déjà abonné? Connectez-vous et recevez l’accès à tous nos articles Premium.
Plus d'articles Premium
Plus