Ceux qui possèdent une voiture de société paieront plus d’impôts l’an prochain

– David Zalubowski/AP

Hier, le SPF Finances a publié la nouvelle émission de référence-CO2 pour les voitures. Ce taux a baissé pour la première fois depuis des années, ce qui signifie que les propriétaires de voitures de société vont devoir payer plus d’impôts.

Les émissions de référence de CO2 sont calculées sur base des émissions moyennes des voitures nouvellement immatriculées. Etant donné qu’un nombre important de voitures électriques et hybrides ont été ajoutées au parc automobile belge cette année, ce taux moyen diminué. La référence pour les voitures diesel est passée de 91 à 84 grammes par kilomètre. Pour les voitures à essence, elle est passée de 111 à 102 g/kg, rapporte De Standaard.

Toute personne qui reçoit une voiture de société de son employeur est imposée sur cet avantage à un taux forfaitaire. Ce calcul forfaitaire est effectué sur la base du coefficient de CO2. Il s’agit de la différence entre les émissions de la voiture de société et les émissions moyennes des voitures nouvellement immatriculées. Comme ces dernières sont réduites, l’avantage imposable est plus élevé.

L’ampleur de cette augmentation dépend des émissions de CO2 et du prix de la voiture de société. En moyenne, les employés disposant d’une voiture de société paieront 150 euros de plus par an.