Cette route aérienne rapporte à elle seule plus d’un milliard d’euros par an

(Photo by Daniel Klein on Unsplash)

La ligne British Airways qui relie l’aéroport Heathrow de Londres à l’aéroport JFK de New York est la route aérienne la plus lucrative au monde.

Avec un chiffre d’affaires annuel de 1,15 milliard de dollars (1,06 milliard d’euros), c’est aussi le seul vol qui peut franchir la barrière du milliard de dollars, selon les recherches du Visual Capitalist. Si ce chiffre est impressionnant, il n’est toutefois pas vraiment surprenant. Londres – New York est une route très fréquentée. Et 30 % des passagers qui prennent ce vol voyagent en première classe ou en classe affaires.

Parmi les dix vols qui génèrent le plus de chiffre d’affaires, le deuxième est un vol intérieur. La compagnie aérienne australienne Qantas Airlines collecte ainsi 850 millions de dollars par an pour le vol qui relie Melbourne à Sydney.

D’autres vols intérieurs n’ont pas à rougir: San Francisco – Newark (United Airlines – 670 millions de dollars de recettes), Los Angeles – JFK (American Airlines – 661 millions) et Vancouver – Toronto (Air Canada – 541 millions). Ce dernier jouit d’un oligopole plutôt que d’un emploi du temps chargé. Le Canada compte en effet une population urbaine d’à peine 28 millions d’habitants (71,7 % de la population totale), mais comme il n’y a pas de concurrence sur cette ligne, le prix des billets est très élevé.

Le reste du top 10 comprend les vols reliant Dubaï, Singapour et Hong Kong à Londres.

Londres et New York

L’aéroport de Londres Heathrow est le point de départ ou de destination de 5 des 10 premiers vols. New York apparaît 3 fois dans le top 10. De quoi prouver que les deux villes sont toujours les plus importantes plaques tournantes financières du monde.

Lire aussi: