Ce sont bien les Belges qui paient le plus cher pour leurs données mobiles

EPA

Dès le 1er janvier, Proximus augmentera ses prix… Alors que Telenet l’a déjà fait en été. La Belgique faisait pourtant déjà partie des pays les plus chers en matière de télécoms, selon une étude de l’organisme de surveillance IBPT.

L’IBPT a réalisé une étude comparative entre la Belgique, les Pays-Bas, la France, l’Allemagne, le Luxembourg et le Royaume-Uni. L’étude a eu lieu en août, ce qui signifie que la situation actuelle peut être légèrement différente dans l’intervalle, mais le tableau général reste le même.

L’étude montre que pour les abonnements dits « triple-play » (téléphonie fixe, Internet et télévision) avec un débit d’au moins 100 mégabits par seconde, la Belgique reste le deuxième pays le plus représentatif. Vous payez en moyenne 74 euros pour un tel abonnement, contre 44 euros en France. C’est une différence de 30 euros. La différence entre la Belgique et le pays le plus cher, le Royaume-Uni, n’est que de 12 euros.

Le faible coût en France peut s’expliquer par la disponibilité géographique limitée de l’internet rapide.

Données illimitées

Pour le quadruple play, où les données mobiles font partie du forfait, nous constatons le même résultat. Pour un abonnement avec 5 gigaoctets de données mobiles, la différence de prix avec le pays le moins cher, la France, est même de 40 euros. Il est uniquement plus cher aux Pays-Bas, 6 euros plus cher à 103 euros.

Pour un abonnement internet séparé, la Belgique est la moins chère, mais ce résultat doit être nuancé. Dans notre pays, il est généralement livré avec un volume de données limité, alors que dans la plupart des pays, il est illimité… Pour les données illimitées, la Belgique est bien la plus chère du classement.

Ce qui est frappant, c’est que l’augmentation d’une année à l’autre des ventes Internet en forfaits s’est arrêtée en 2018, ce qui indique que plus de gens prennent des abonnements Internet distincts. Selon toute probabilité, cela signifie des ajustements du nombre de données disponibles et du prix.

Données mobiles

Les prix des abonnements aux smartphones avec appels, SMS et données sont en baisse depuis des années, mais restent relativement chers au niveau international. Pour l’abonnement le plus courant avec 5 gigaoctets de données, la Belgique se situe au milieu. La différence avec le pays le plus cher, l’Allemagne, est de 15 euros.

Cependant, pour un abonnement de 10 gigaoctets, notre pays est à nouveau le deuxième plus cher. Par rapport au Royaume-Uni, nous payons 18 euros de plus. Dans le pays le plus cher, à nouveau l’Allemagne, un tel abonnement est 11 euros plus cher.

Lire aussi: Ces innovations qui vont marquer le CES 2020, et peut-être la décennie