Ce que cache la baisse de votre facture de gaz

isopix

La facture de gaz des ménages devrait connaître une baisse cet hiver. Entre températures plus douces et surproduction américaine, il pourrait se dessiner une évolution vers une énergie plus verte.

Bonne nouvelle pour le portefeuille du consommateur! Avec les températures douces de cette première moitié d’hiver, les chauffages n’ont pas tourné à plein régime. Ce qui signifie donc une baisse de la facture.

Le producteur d’énergie verte Eneco estime à 50€ la diminution par facture de gaz pour une famille de quatre personnes. En janvier, la consommation de gaz naturel a même été inférieure de 15% à une année moyenne (moyenne des 3 dernières années).

Nouvelles usines et changement climatique

Mais cette diminution n’est pas uniquement liée à deux mois plus cléments. ‘Les prix de gros du gaz naturel sont historiquement bas. En un an, le prix du gaz a baissé de 25%. Plusieurs raisons expliquent cette baisse des prix’, explique Pieter Verlinden, responsable de l’approvisionnement et des prix chez Eneco.

‘Il n’y a jamais eu autant d’importations de gaz naturel liquide (GNL) qu’aujourd’hui. En particulier depuis les États-Unis qui envoient toujours plus de navires transportant du GNL vers l’Europe. L’année dernière, les exportations des États-Unis ont augmenté de plus de 60%’.

Dans les pays producteurs, de nouvelles installations ont vu le jour en 2018 et 2019, qui envoient désormais leur production à l’exportation. Autre facteur: le succès mitigé de cette énergie sur le marché asiatique. En résulte une déplacement de l’offre à l’exportation vers nos tuyaux.

Moins cher et plus écolo

Cette baisse des prix pourrait aussi favoriser la transition énergétique et accélérer la fin des centrales au charbon. Le GNL offre des prix souvent plus avantageux. Il devient donc souvent plus rentable pour les entreprises de produire de l’énergie à partir du gaz et de délaisser le charbon, par ailleurs plus polluant.