Ça y est, la Lituanie est totalement indépendante de l’énergie russe

Bien préparée à un arrêt des importations énergétiques russes, la Lituanie en est enfin indépendante. À terme, elle vise même à ne plus dépendre de personne.

Depuis plusieurs années, la Lituanie – à l’image des deux autres États baltes – se préparait à se passer des fournitures énergétiques russes. Avec le début de la guerre en Ukraine, elle a accéléré le pas. Début avril, le gouvernement lituanien a annoncé que son pays coupait définitivement tous ses approvisionnements en gaz russe. Dans la foulée, la même décision a été prise pour le pétrole. En cette fin mai, l’indépendance énergétique vis-à-vis de Moscou est devenue totale.

Dimanche, la Lituanie a ainsi annoncé qu’elle avait arrêté d’importer de l’électricité russe. Une situation induite par la décision de la bourse énergétique Nord Pool de cesser d’échanger l’électricité russe de son seul importateur dans les États baltes, Inter RAO. Un arrêt lui-même précipité par les sanctions internationales prises à l’égard de la Russie.

L’électricité russe représentait 17% des importations d’électricité en Lituanie l’année dernière.

La nouvelle a notamment été saluée par le ministre ukrainien de l’Énergie. « Une étape cruciale vers l’indépendance énergétique, un grand signe de dignité et un exemple motivant pour le reste de l’Europe », a souligné German Galushenko.

Vers une totale indépendance

Pour se passer totalement du gaz russe, la Lituanie peut notamment compter sur le gaz naturel liquéfié (GNL) américain, note Euractiv. Un apport permis par le terminal Klaipeda, opérationnel depuis fin 2014.

En outre, pour l’électricité, la Lituanie peut compter sur des importations en provenance de Suède, de Pologne et de Lettonie.

« La Lituanie atteindra sa pleine indépendance énergétique lorsqu’elle aura réussi à mettre en œuvre la synchronisation, à satisfaire ses besoins en électricité par la production locale d’énergie verte et à devenir un exportateur d’électricité », a déclaré le ministre lituanien de l’Énergie, Dainius Kreivys.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20