Bois de la Cambre: la justice donne tort à Bruxelles et ordonne la réouverture de la boucle Sud

Isopix

‘Bruxelles a commis plusieurs fautes d’une importance majeure’, a estimé le tribunal de première instance dans son ordonnance rendue ce jeudi et relayée par La Libre. La Ville a désormais 30 jours pour trouver des alternatives sous peine d’astreintes.

Fermé à la circulation automobile par la Ville de Bruxelles qui en est le gestionnaire, le Bois de la Cambre va devoir être rouvert au niveau de la boucle Sud, a décidé le tribunal de première instance, donnant ainsi raison à la commune d’Uccle. La Ville a 30 jours pour trouver des alternatives sous peine d’une astreinte de 2.500 euros par jour de retard.

‘La Ville de Bruxelles a commis plusieurs fautes d’une importance majeure en lien direct avec le préjudice subi par les demandeurs’, stipule l’ordonnance du tribunal. ‘Ces erreurs manifestes d’appréciation l’ont conduite à adopter une ordonnance (…) qui se révèle in fine entachée d’illégalité en ce sens qu’elle prévoit de fermer à la circulation la boucle dit ‘sud’, autorisant toutefois le passage du bus 41 de la Stib, des véhicules prioritaires, de transport organisé et de bus scolaires, de sorte qu’il y a lieu d’en écarter l’application en vertu de l’article 159 de la Constitution. Ce constat d’illégalité rend superfétatoire l’examen des autres griefs invoqués par les parties.’

Le bourgmestre d’Uccle, Boris Dilliès (MR), a immédiatement réagi sur Twitter: ‘Le Tribunal vient de condamner la Ville de Bruxelles à prendre toutes les mesures pour mettre fin à la situation d’illégalité concernant l’actuelle fermeture du bois de la Cambre.’

‘Le MR remet la voiture dans le Bois de la Cambre’

‘Je ne peux cacher une certaine surprise, mais je suis un légaliste’, a réagi le bourgmestre de la Ville de Bruxelles auprès de l’agence Belga. ‘Le MR a obtenu de remettre la voiture dans le Bois de la Cambre. Même si je trouve cela dommage, je ferai demain une proposition qui tente de concilier les points de vue des uns et des autres, à travers notamment l’aspect environnemental et récréatif, et qui rencontre le jugement.’