Le Bitcoin profite de la pluie en Scandinavie

Centrale hydro-electrique (Images d’illustration) – Isopix.

Bitcoin et pluie font souvent bon ménage en Scandinavie. La Suède et la Norvège sont actuellement les endroits les moins chers où miner la cryptomonnaie, rapporte l’agence de presse financière Bloomberg. Et cela grâce au temps humide et doux de la région. Explications…

La Suède et la Norvège ont connu l’automne et le début d’hiver les plus humides en 20 ans. Selon Weeronline, les températures moyennes étaient bien au-dessus de zéro, contrairement aux conditions météorologiques habituelles. Les centrales hydroélectriques des deux pays peuvent donc fournir beaucoup d’électricité, ce qui rend l’électricité bon marché. Et il faut justement beaucoup d’électricité pour miner des Bitcoins. Ceux-ci sont fabriqués dans de grands centres informatiques. Les algorithmes ont souvent besoin de salles de la taille d’un hangar d’aéroport pour pouvoir fonctionner. Un tel centre pour l’exploitation minière utilise parfois autant d’électricité que 70.000 ménages.

Un temps inhabituellement pluvieux et des températures douces ont poussé les réservoirs hydroélectriques de la région nordique à leur plus haut niveau en plus de 20 ans, libérant une grande capacité de production énergétique. Résultat: les prix de l’électricité sont proches de zéro pendant de longues périodes. Cette année, ils sont en moyenne 3 fois moins élevés qu’en Allemagne, qui est pourtant le plus grand marché énergétique d’Europe. La Suède et la Norvège deviennent de facto de bonnes alternatives à la Chine, au Kazakhstan ou au Canada pour le minage de Bitcoin.