Bien avant Elon Musk, une autre entreprise voulait acheter Twitter. L’accord a été annulé in extremis pour deux raisons désormais reconnues

Lors de la Code Conference à Beverly Hills, en Californie, Bob Iger, l'ancien PDG de Disney, a admis que son entreprise a été bien avancée dans ses projets d'acquisition de la plateforme Twitter dès 2016. Plus que cela même, car l'affaire était pour ainsi dire conclue. Mais quand Iger s'est plongé d'un peu plus près dans Twitter, il a fait exploser l'accord in extremis. "Ce que j'ai trouvé là-bas était tout simplement trop sinistre pour une entreprise de divertissement", a-t-il avou

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20