« Le monde n’est pas près d’abandonner le gaz et le pétrole », avertit le PDG de JPMorgan

Pour Jamie Dimon, PDG de la banque américaine JPMorgan, la guerre en Ukraine a montré clairement que les combustibles fossiles seront importants pour l’approvisionnement énergétique mondial pendant longtemps encore.

Pourquoi est-ce important ?

Depuis le début de la guerre en Ukraine, l'Occident a déjà pris plusieurs mesures pour réduire sa dépendance à l'égard des combustibles fossiles russes. Il s'agit notamment d'un embargo européen sur le pétrole brut russe transporté par voie maritime, en vigueur depuis cette semaine. L'Union européenne, le G7 et l'Australie se sont également mis d'accord vendredi sur un plafonnement des prix du pétrole russe. Le prix plafond de 60 dollars le baril est en vigueur depuis lundi.

Dans l'actu : Dimon est convaincu que le monde est loin d'être prêt à abandonner complètement le gaz et le pétrole. "La guerre en Ukraine montre que nous avons besoin d'une énergie bon marché, fiable et sûre, dont 80% provient du pétrole et du gaz. Et ce chiffre restera très élevé au cours des 10 ou 20 prochaines années", a-t-il déclaré dans une interview accordée au site d'information américain CNBC.

  • Le PDG souligne que le passage aux énergies vertes est important, mai
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20