Avec un câble électrique, le Royaume-Uni et l’Allemagne s’unissent sous les eaux

Un projet de câble électrique sous-marin, connectant l’Allemagne et le Royaume-Uni, vient d’être signé, et les travaux commenceront dès cette année. Il transportera 1,4 GW d’électricité dans les deux sens et sera notamment utile en cas d’excédent de production, qui serait autrement perdu.

La guerre en Ukraine a fait comprendre à l’Europe sa dépendance problématique à l’énergie russe. Elle multiplie donc les autres ressources pour subvenir à ses besoins, même si la tâche est difficile. Dans cette optique, des contrats à hauteur d’1,5 milliard de livres (1,8 milliard d’euros) pour un projet de câbles électriques sous-marins ont été signés, entre les porteurs du projet et Siemens, rapporte CNBC.

Il s’agit du projet NeuConnect, une véritable « autoroute énergétique invisible », comme le décrivent les exploitants, qui permet de transporter 1,4 Gigawatt (GW), soit quasi l’équivalent de la puissance d’un nouveau réacteur nucléaire, dans les deux sens entre le Royaume-Uni et l’Allemagne.

La connexion s’étend sur une longueur de 725 kilomètres. Selon NeuConnect, le projet offrira au Royaume-Uni la possibilité « d’exploiter la vaste infrastructure énergétique de l’Allemagne, y compris ses importantes sources d’énergie renouvelable ». Pour l’Allemagne, « la nouvelle liaison avec la Grande-Bretagne contribuera à atténuer les goulets d’étranglement actuels, où les éoliennes sont fréquemment mises hors tension en raison d’un excès de production d’énergie renouvelable ». Les travaux devraient commencer dans le courant de l’année 2022.

La Russie n’exporte certes pas d’électricité vers l’Allemagne, ni vers le Royaume-Uni, mais des matières premières comme du pétrole, du charbon, de l’uranium ou du gaz qui servent à produire de l’électricité. Ainsi, si les deux pays peuvent avoir accès à l’électricité de l’un et de l’autre (en cas d’excédant de production, par exemple), la demande en produits énergétiques russes peut déjà être un petit peu réduite.

Lien direct avec la Norvège

NeuConnect sera la première connexion énergétique directe entre le Royaume-Uni et l’Allemagne, mais pas la première en mer du Nord. L’année dernière, un câble électrique rejoignant la Norvège et le Royaume-Uni, appelé North Sea Link, est entré en service. Son envergure est la même : 725 kilomètres. Il permet au Royaume-Uni de profiter de l’hydroélectricité norvégienne et à la Norvège de profiter de l’énergie éolienne britannique.

Un autre projet, à plusieurs milliards de livres, est encore en cours, au Royaume-Uni cette fois. Un câble sous-marin doit connecter l’Ecosse au Nord-Est de l’Angleterre. Il est encore en cours de développement, mais devrait transporter quatre GW d’électricité, une quantité impressionnante.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20