L’Asie, porte de secours du pétrole russe, vraiment ? Les exportations sont à nouveau en baisse, et cela aura un impact sur le marché mondial

Ces dernières semaines, l'idée que l'Asie pourrait remplacer l'Europe comme lieu d'écoulement du pétrole russe avait fait son chemin sur le marché de l'or noir et avait ramené le prix du baril sous les 100 dollars. Mais de nouveaux chiffres viennent doucher cette idée : les importations de pétrole russe ont baissé en Inde et en Chine.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, l'Inde et la Chine ont considérablement augmenté leurs importations de pétrole russe, en raison du boycot

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20