Après Wagner, Gardservis : le président biélorusse aussi veut son armée privée

Le président biélorusse arme et entraine les membres d’une entreprise de sécurité favorisée par le régime comme nouvelle force spéciale. Pour contrôler sa population ou pour harceler les Ukrainiens ?

Pourquoi est-ce important ?

La guerre en Ukraine a remis en pleine lumière une pratique qui existe depuis la plus haute antiquité : le recours aux mercenaires. Les agences privées comme Wagner offrent à certains gouvernements peu scrupuleux des garanties que n'ont pas toujours une armée régulière.

L'actualité : le président biélorusse Alexandre Loukachenko semble bien faire d'une compagnie de sécurité privilégiée une véritable troupe de combat d'élite.

https://twitter.com/KyivIndependent/status/1613262055821156357?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1613262055821156357%7Ctwgr%5E877869d7f2553fb9e0ecf1e52b25e3186a719103%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.tvpworld.com%2F65607223%2Fbelarus-possibly-forming-wagnerlike-mercenary-organisation-oppositionist
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20