Après SpaceX, Arianespace se lance aussi dans ‘covoiturage spatial’ (vidéo)

Après le lancement réussi par SpaceX samedi dernier, c’est au tour d’Arianespace de s’essayer au ‘rideshare’, le vol partagé. Si tout se déroule comme prévu, 53 satellites, de plusieurs clients différents, s’envoleront pour l’espace dans la nuit de samedi à dimanche à bord d’une fusée Vega.

Dans un premier temps programmé dans la nuit du 18 au 19 juin, ce vol d’un nouveau genre pour l’entreprise spatiale française a dû être reporté à ce week-end suite à des conditions météo défavorables en Guyane.

La nuit prochaine (samedi à dimanche), ce ne sont pas moins de 53 satellites, appartenant à 21 clients différents, issus de 13 pays, qui seront placés en orbite: 7 microsatellites et 46 nanosatellites, allant de 150 kg à environ un kilogramme, selon le communiqué de presse d’Arianespace.

Le business des constellations

Ces vols partagés doivent permettre aux entreprises qui ne savent pas assumer seules le coût d’un lancement, ou à celles qui n’ont besoin d’envoyer qu’un seul engin dans l’espace, de se coaliser et ainsi réduire leurs frais. C’est également tout bénéfice pour les entreprises spatiales qui voient du coup la liste de leurs clients potentiels s’allonger.

‘Le marché des constellations et des petits satellites reste dynamique et cette tendance devrait se poursuivre: selon les projections du marché, 200 à 300 nanosatellites devraient être lancés chaque année au cours de la prochaine décennie, sachant que la plupart (plus de 80%) feront partie de projets de constellations’, explique Arianespace dans le dossier de presse de cette mission baptisée VV16.

La mission, dont la durée totale sera de moins d’une heure et 45 minutes, pourra être suivie dès 3h51 (heure belge) sur la chaîne YouTube d’Arianespace.

Plus
Lire plus...
Marchés